Skip to main content

Toux chronique

Toux chronique

Une toux qui dure huit semaines ou plus est considérée comme une toux chronique.

Parler de votre toux à votre professionnel-le de la santé est la première étape pour gérer votre toux et traiter sa cause.

Aperçu

Il est normal de tousser – c’est le moyen qu’utilise votre corps pour empêcher les microbes ou la poussière d’entrer dans votre gorge et vos poumons, et pour éliminer le surplus de mucus de vos voies aériennes. La toux est souvent un symptôme de rhume, de grippe ou d’allergies. Le reflux acide ou un reflux du contenu non acide de votre estomac peut également vous faire tousser.

Une toux qui dure moins de trois semaines et qui disparaît d’elle-même est appelée toux aiguë. Une toux subaiguë dure entre trois et huit semaines. Ce type de toux est aussi généralement causé par une infection. Elle peut disparaître d’elle-même, mais les infections respiratoires doivent être évaluées par votre prestataire de soins de santé et vous pourriez avoir besoin d’un traitement pour vous débarrasser de cette toux.

Une toux persistante qui dure huit semaines ou plus est considérée comme une toux chronique. Une toux chronique peut vous affecter physiquement et socialement et peut perturber votre vie. On estime que la toux chronique touche environ 16 % des Canadiens et des Canadiennes âgé-es de 45 à 85 ans.

La toux chronique peut être causée par de nombreux facteurs différents; elle n’est pas toujours le signe d’un problème de santé grave. Les causes les plus courantes de la toux chronique sont les suivantes :
· infection respiratoire
· asthme
· écoulement postnasal
· tabagisme
· reflux gastro-œsophagien (RGO)
· effet secondaire de certains médicaments.

Trouver la cause de votre toux chronique aidera votre équipe de soins de santé à recommander le meilleur traitement pour vous. Même si la cause de votre toux n’est pas claire, votre équipe soignante peut vous proposer différents moyens qui aideront à gérer votre toux. Vous pouvez également prendre vous-même des mesures pour éviter que votre toux ne perturbe votre vie.

Télécharger un résumé imprimable de nos ressources sur la toux chronique

Le point de vue d’une patiente

Qu’est-ce que vivre avec une toux chronique? Hélène Robitaille parle de son expérience.

Regardez la vidéo

Vivre avec une toux chronique

Une toux chronique peut perturber votre vie et vous affecter physiquement, socialement et émotionnellement.

Vivre avec une toux chronique

Symptômes physiques de la toux chronique

  • Gorge irritée ou sensation de grattement
  • Sensation d’essoufflement ou difficulté à reprendre son souffle
  • Respiration sifflante
  • Troubles du sommeil
  • Fatigue (faiblesse, manque d’énergie) ou épuisement
  • Problèmes d’élocution (difficulté à parler)
  • Vomissements ou régurgitation
  • Vertiges, étourdissements ou même évanouissements
  • Incontinence urinaire (fuites d’urine) lors de la toux
  • Changement dans la voix
  • Douleurs thoraciques, côtes cassées, hernie due à la force de la toux
Vivre avec une toux chronique

Conséquences sociales et émotionnelles de la toux chronique

La toux chronique ne provoque pas seulement des symptômes physiques – elle peut interférer avec votre vie et avoir de sérieuses conséquences sociales et émotionnelles.

Vous pourriez ressentir de l’anxiété ou avoir peur d’avoir un problème de santé grave.

Une stigmatisation peut être associée à la toux chronique, surtout depuis la pandémie de COVID-19. Les gens pourraient croire que vous avez une infection ou une maladie contagieuse, et éviter de vous approcher.

Vous évitez peut-être des situations sociales parce que vous avez peur que votre toux dérange votre famille ou vos ami-es. Vous risquez alors de vous sentir seul-e et isolé-e, ce qui peut entraîner une dépression ou d’autres troubles de santé mentale.

Vivre avec une toux chronique

Quand consulter un-e prestataire de soins de santé

Même si votre toux ne dure pas depuis plus de huit semaines, il se peut que vous deviez consulter un-e professionnel-le de la santé. Si vous n’êtes pas sûr-e, posez-vous les questions suivantes. Si vous répondez oui à l’une d’entre elles, vous devriez prendre rendez-vous avec votre prestataire de soins.

  • Crachez-vous du sang?
  • Êtes-vous essoufflé-e?
  • Votre toux a-t-elle changé avec le temps?
  • Perdez-vous du poids sans le vouloir?
  • Crachez-vous des mucosités?
  • Avez-vous de la fièvre?
  • Fumez-vous actuellement?
  • Avez-vous fumé dans le passé?
  • Souffrez-vous d’asthme, de MPOC ou de toute autre affection respiratoire?
  • Votre toux vous cause-t-elle des douleurs abdominales?
  • Votre toux vous cause-t-elle une incontinence urinaire ou des fuites de selles?

Point de vue d’un médecin

Le Dr Andrew McIvor, de l’Université McMaster, présente un aperçu de la toux chronique et explique pourquoi il est important de consulter votre prestataire de soins si vous croyez avoir une toux chronique.

Regardez la vidéo

Causes et traitements de la toux chronique

La plupart des toux chroniques sont causées par un écoulement postnasal, un RGO, l’asthme, des infections comme la bronchite chronique ou des médicaments appelés inhibiteurs de l’ECA. Le tabagisme et les affections pulmonaires liées au tabagisme sont des causes courantes chez les personnes qui fument. Traiter la cause de votre toux chronique peut vous aider à réduire votre toux ou à vous en débarrasser. Votre équipe médicale vous recommandera le meilleur traitement en fonction de sa cause.

Votre toux pourrait ne pas disparaître avec le premier médicament recommandé par votre équipe de soins de santé. Vous devrez peut-être essayer plusieurs médicaments différents avant que votre équipe de soins de santé ne trouve celui qui vous convient. Il est également important, peu importe la cause de votre toux, d’identifier les éléments qui la déclenchent, et de les éviter autant que possible.

Une infection chronique des voies aériennes, appelée bronchite chronique, peut causer une toux chronique chez certaines personnes. D’autres infections moins répandues peuvent provoquer une toux chronique, par exemple la tuberculose (TB) ou la coqueluche. Les enfants comme les adultes peuvent contracter la coqueluche.

Si votre toux est causée par une infection, vous pourriez recevoir des antibiotiques si une infection bactérienne est à l’origine de votre toux. N’oubliez pas que les antibiotiques ne sont pas efficaces contre les infections virales. Cependant, se faire vacciner contre les infections est un bon moyen de prévenir la grippe, la COVID-19 et d’autres causes courantes de toux persistante.

Pour des personnes qui vivent avec l’asthme, des éléments comme certains produits chimiques, certaines odeurs ou l’air froid peuvent causer de la toux. L’asthme peut également augmenter le risque de contracter une infection comme un rhume ou une grippe. La prise régulière de médicaments pour contrôler l’asthme peut prévenir la toux dans la plupart des cas.

Si votre toux est causée par l’asthme, on vous prescrira des inhalateurs, si votre toux est due à la MPOC ou à l’asthme. Il est important de les prendre tous les jours ou selon les instructions pour traiter la cause de la toux.

L’écoulement postnasal se produit lorsque du mucus supplémentaire venant de votre nez s’écoule à l’arrière de votre gorge. Cela peut provoquer une toux. L’écoulement postnasal est généralement un symptôme d’allergies ou d’une infection comme un rhume.

Si votre toux est causée par l’ÉPN
Si votre ÉPN est causé par des allergies, on vous conseillera peut-être de prendre des antihistaminiques (contre les allergies). Des décongestionnants (pilules ou en vaporisateur) peuvent aider, mais ne doivent être utilisés que pendant quelques jours. Les vaporisateurs nasaux contenant des corticostéroïdes ou du bromure d’ipratropium peuvent être utiles pour traiter l’ÉPN. Certaines personnes trouvent également utiles les rinçages nasaux avec une solution saline.

Les personnes qui fument peuvent avoir une « toux du fumeur ». C’est votre corps qui essaie d’évacuer des substances chimiques présentes dans vos poumons et vos voies aériennes après une consommation prolongée de tabac. Même si vous êtes fumeur ou fumeuse, une toux chronique n’est pas normale. Elle peut être un signe de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Cesser de fumer améliorera la santé de vos poumons et vous aidera à vous débarrasser de votre toux.

Si votre toux est causée par le tabagisme
Si vous avez besoin d’aide pour cesser de fumer ou si vous vous inquiétez de votre toux causée par votre tabagisme, du soutien est à votre disposition. Parlez à votre pharmacien-ne ou à un-e autre professionnel-le de la santé de la façon dont vous pouvez arrêter de fumer.

La MPOC est une maladie pulmonaire associée au tabagisme. Ses symptômes incluent l’essoufflement et la toux chronique.

Si votre toux est causée par la MPOC
L’arrêt de l’usage de tabac et le traitement de la MPOC peuvent contribuer à améliorer la toux chronique. Du soutien est à votre disposition. Parlez à votre pharmacien-ne ou à un-e autre professionnel-le de la santé de la façon dont vous pouvez arrêter de fumer.

On pourrait également vous donner des inhalateurs à prendre si votre toux est due à la MPOC ou à l’asthme. Il est important de les prendre tous les jours ou selon les instructions pour traiter la cause de la toux.

Le RGO, parfois appelé brûlements d’estomac ou reflux acide, peut faire remonter l’acide gastrique dans la gorge, ce qui peut provoquer une toux.

Si votre toux est causée par le RGO
Demandez à votre prestataire de soins de santé quels changements vous pouvez apporter à vos habitudes de vie pour prévenir ou traiter le RGO. Si cela ne fonctionne pas, on peut vous prescrire un médicament appelé inhibiteur de la pompe à protons (IPP).

Les IPP agissent en réduisant la quantité d’acide produite par votre estomac. Six IPP sont offerts, au Canada : l’oméprazole (Losec), l’ésoméprazole (Nexium), le lansoprazole (Prevacid), le pantoprazole (Pantoloc), le rabéprazole (Pariet) et le dexlansoprazole (Dexilant).

Les inhibiteurs de l’ECA, des médicaments prescrits pour l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque, peuvent provoquer la toux chez certaines personnes. D’autres types de médicaments sont connus également pour provoquer une toux chronique.

Si votre toux est causée par vos médicaments
Parlez à votre prestataire de soins des médicaments que vous prenez. Il/elle vous aidera à trouver un autre médicament qui contrôlera votre maladie sans causer de toux.

Des personnes qui ne présentent aucune maladie ou infection évidente peuvent tout de même souffrir de toux chronique. Le syndrome d’hypersensibilité à la toux (SHT) décrit diverses affections liées à la toux ou à une toux inexpliquée.

Le SHT est un nouveau concept dans le domaine des soins de santé, et sa cause n’est pas encore totalement comprise. On pense que les nerfs qui déclenchent l’envie de tousser sont trop sensibles à certains déclencheurs. Ces déclencheurs peuvent être des éléments tels que le parfum, l’air froid, l’exercice, le stress, le chant ou la parole. Les personnes atteintes de SHT ressentent souvent l’envie de tousser, comme une sensation d’irritation ou de démangeaison dans la gorge avant de tousser.

Si votre toux est causée par le SHT
Une thérapie de modification du comportement, généralement offerte par un-e orthophoniste, est parfois recommandée pour traiter le SHT.

Trouver la cause de votre toux

Avant de pouvoir traiter votre toux chronique, votre prestataire de soins essaiera d’établir sa cause. Il/elle commencera par vous poser des questions sur votre santé. Il est bon de se préparer à votre rendez-vous en consultant la liste des questions qu’on pourrait vous poser.

Votre prestataire procédera à un examen physique et des tests, y compris l’écoute de vos poumons. Il/elle vous prescrira probablement des tests tels qu’une radiographie pulmonaire et/ou une spirométrie.

Une radiographie pulmonaire est une image de vos poumons en deux dimensions. Les radiographies thoraciques sont utiles pour écarter les causes plus graves, mais rares de la toux chronique, comme la pneumonie, la tuberculose (TB) ou le cancer du poumon.

La spirométrie est un type de test de fonction pulmonaire (TFP). C’est le test le plus courant pour mesurer le bon fonctionnement des poumons. On vous demandera de souffler dans un embout buccal relié à un petit appareil appelé spiromètre. Le spiromètre indiquera la quantité et la vitesse d’entrée et de sortie de l’air dans vos poumons, et si quelque chose bloque vos voies aériennes. Ce test peut être utilisé pour diagnostiquer la MPOC ou l’asthme.

Il est possible que votre toux ne soit pas liée à une maladie ou à une affection des voies aériennes ou des poumons. Votre prestataire de soins peut vous diriger vers un-e spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge (oto-rhino-laryngologiste, ou ORL) ou une personne spécialisée dans le traitement des affections de l’estomac ou de l’œsophage. On pourrait vous prescrire d’autres examens, comme un « scan » ou une endoscopie.

Des questions sur la toux chronique?

Appelez notre ligne d’information sur la santé respiratoire au 1-866-325-2673 pour parler à une éducatrice respiratoire certifiée. Vous pouvez également écrire un courriel à info@lung.ca.

Contrôler votre toux

Si votre toux vous empêche de vivre comme vous le souhaiteriez, parlez-en à votre équipe médicale. Il est toujours possible de soulager une toux chronique, même si votre équipe médicale n’est pas sûre de sa cause.

Contrôler votre toux

Médicaments d’ordonnance

Votre équipe médicale vous expliquera les avantages et inconvénients des divers médicaments, et travaillera avec vous pour trouver le meilleur choix pour vous. On vous demandera souvent de prendre des médicaments pendant quelques mois pour voir si votre toux change. On vous demandera peut-être d’évaluer votre toux (p. ex., à quelle fréquence vous toussez, et si votre toux interrompt votre sommeil). Cela vous aidera, de même que votre prestataire de soins, à savoir si le médicament est efficace.

Ipratropium. L’ipratropium est utilisé pour détendre les muscles qui entourent vos voies aériennes afin que vous puissiez respirer plus facilement. Le bromure d’ipratropium est présenté dans un inhalateur (ou pompe).

Amitriptyline. L’amitriptyline est un médicament antidépresseur qui est parfois utilisé pour traiter des douleurs chroniques. Certaines études ont démontré qu’elle pouvait atténuer la toux chronique.

Morphine. Votre équipe soignante pourrait vous prescrire une faible dose de morphine à libération lente si votre toux dérange votre vie quotidienne et que les autres traitements n’ont rien donné.

Gabapentin, prégabaline. La gabapentine et la prégabaline sont des médicaments contre l’épilepsie qui se sont avérés capables de réduire la toux chez certaines personnes.

Contrôler votre toux

Thérapie de modification comportementale

La thérapie de modification du comportement, généralement dispensée par un-e orthophoniste, consiste à apprendre aux personnes concernées à mieux contrôler leurs symptômes de toux. Elle comprend une éducation, des stratégies pour supprimer la toux, une formation à l’hygiène vocale et des conseils.

Le ou la thérapeute vous enseignera des moyens de supprimer votre toux, en utilisant la déglutition ou la respiration détendue, et vous aidera également à identifier les causes de votre toux et à en éviter les déclencheurs. Il ou elle vous aidera également à gérer l’anxiété que peut vous causer votre toux chronique.

Contrôler votre toux

Cessez de fumer

Si vous fumez, la meilleure chose que vous puissiez faire est d’arrêter. Il y a de l’aide pour vous. Commencez par consulter votre équipe soignante. Vous trouverez également des informations sur notre site Web.

Contrôler votre toux

Évitez les sources de fumée et d’autres irritants

La fumée de tabac, de feu de bois ou d’autres sources peut irriter vos poumons et vous faire tousser. Faites de votre maison un lieu sans fumée et évitez les sources de fumée à l’extérieur de votre maison. Évitez les lieux où des irritants tels que la fumée, la poussière, le pollen ou la pollution peuvent être présents. Faites des lectures à propos des effets de la qualité de l’air sur votre santé pulmonaire.

Contrôler votre toux

Buvez des liquides

L’eau ou d’autres liquides peuvent aider à éclaircir le mucus et à apaiser votre gorge. Le miel ou le citron (ou les deux) dans l’eau chaude et le thé sont également apaisants. Veillez à ce que le liquide ne soit pas trop chaud, pour ne pas causer de brûlure ou de blessure dans votre bouche ou votre gorge.

Contrôler votre toux

Sucez des pastilles contre la toux ou d’autres bonbons durs

Sucer des bonbons durs ou des pastilles contre la toux pourrait soulager votre gorge. Les bonbons durs peuvent être aussi efficaces que les pastilles contre la toux, alors choisissez les pastilles ou les bonbons que vous préférez. Les pastilles antitussives médicamenteuses (pastilles contre la toux) ou les expectorants (sirop contre la toux) ne sont pas recommandés pour la toux chronique ni pour les enfants de moins de 14 ans.

Contrôler votre toux

Essayez de ne pas tomber malade

Vous devriez faire votre possible pour éviter de contracter des infections qui pourraient aggraver votre toux.

  • Informez-vous auprès de votre équipe soignante pour connaître les vaccins recommandés afin de prévenir la grippe et la COVID-19.
  • Lavez-vous les mains ou utilisez un désinfectant pour les mains.
  • Évitez la proximité de personnes qui peuvent être malades. Si vous tombez malade, restez chez vous pour éviter que votre état ne s’aggrave. Envisagez de porter un masque si vous êtes en présence de grands groupes de personnes, si vous êtes susceptible de côtoyer des personnes malades ou si vous êtes vous-même malade.
  • N’oubliez jamais de couvrir votre bouche lorsque vous toussez et gardez des mouchoirs en papier pour cela.

Même si vous fumez, une toux chronique n’est pas normale.

Si vous fumez, une toux chronique peut être un signe de maladie pulmonaire obstructive chronique. Parlez-en à votre prestataire de soins.

Collaborer avec votre équipe soignante

Votre équipe de soins devrait comprendre votre prestataire de soins primaires (votre médecin de famille ou un-e infirmier(-ière) praticien-ne) et votre pharmacien-ne. Les autres membres de votre équipe de soins peuvent être une un-e infirmier(-ière) autorisé-e ou des professionnel-les de la santé spécialisé-es dans la santé pulmonaire (p. ex., pneumologue, thérapeute respiratoire ou éducateur(-trice) respiratoire agréé-e). Il est également important que votre personne de confiance ou votre aidant-e naturel-le fasse partie de votre équipe de soins.

Les thérapeutes respiratoires. Les thérapeutes respiratoires, ou inhalothérapeutes, sont des professionnel-les de la santé qui surveillent, évaluent et traitent les patient-es qui ont des difficultés à respirer. Ils/elles travaillent souvent dans les hôpitaux, mais peuvent travailler dans d’autres milieux, comme dans les soins à domicile ou une équipe de soins primaires.

Les éducateur(-trice)s respiratoires agréé-es. Ces professionnel-les de la santé (qui peuvent être des infirmier(-ières), pharmacien-nes ou ergothérapeutes) ont reçu une formation supplémentaire pour informer les patient-es sur leurs troubles respiratoires, comme l’asthme ou la MPOC.

Les pneumologues. Ces médecins ont suivi une formation complémentaire pour se spécialiser dans les soins et le traitement des maladies et troubles pulmonaires.

Préparation de votre rendez-vous

Il est utile, tant pour vous que pour votre prestataire de soins, de bien vous préparer à votre rendez-vous. Cet outil pour les patient-es présente des suggestions sur ce qu’il faut apporter avec soi et sur les questions qui pourraient vous être posées.

Téléchargez l’outil pour les patient-es

La toux chronique chez les enfants

Il est possible qu’un-e enfant souffre d’une toux chronique. Si un-e enfant a une toux qui dure plus de quatre semaines, on peut diagnostiquer qu’il s’agit d’une toux chronique.

Chez les enfants, les causes les plus fréquentes de la toux sont l’asthme, la bronchite ou l’écoulement postnasal. Les facteurs qui peuvent également provoquer la toux chez les enfants sont des déclencheurs environnementaux comme la pollution, la fumée ou les allergènes, un objet coincé dans les voies aériennes, le RGO ou la coqueluche.

Trouver la cause de la toux chronique chez l’enfant
Le/la professionnel-le de santé qui s’occupe de votre enfant commencera par vous poser des questions sur la toux de votre enfant. Il/elle vous demandera peut-être de décrire la toux de votre enfant, par exemple si elle est « grasse » (expulse du mucus) ou « sèche ». D’autres questions porteront sur le moment où la toux survient, par exemple, est-ce que votre enfant tousse en mangeant ou en buvant? Les enfants peuvent avoir besoin de tests différents de ceux effectués pour les adultes, en fonction de leur âge. Par exemple, la spirométrie n’est pas utilisée pour les enfants de moins de six ans. Votre enfant pourrait être testé-e pour la coqueluche. Pour vérifier si votre enfant est asthmatique, on peut lui donner différents inhalateurs à essayer.

Causes psychologiques ou psychiatriques de la toux

Il arrive que des enfants ne répondent pas aux traitements recommandés par leur prestataire de soins. Dans certains cas, l’enfant peut avoir un tic. Des tics peuvent être causés par des affections telles que le syndrome de Gilles de la Tourette, un trouble anxieux ou un trouble obsessionnel-compulsif (TOC). Il s’agit de spasmes musculaires involontaires que votre enfant ne peut pas contrôler.

Il existe également ce que l’on appelle une « toux d’habitude » ou une toux psychogène. Comme la toux causée par un tic, la toux d’habitude n’a pas de cause évidente et ne répond pas aux traitements habituels, mais elle n’est pas considérée comme un tic. Si le/la professionnel-le de la santé soupçonne que votre enfant souffre d’un tic ou d’une toux d’habitude, il/elle vous orientera vers quelqu’un qui pourra évaluer et traiter votre enfant. Il est également possible qu’un-e adulte souffre d’un tic ou d’une toux d’habitude.

Cette section Web a été rendue possible grâce à une subvention à l’éducation de Merck Canada.

Le contenu de cette section est présenté à titre informatif seulement et ne constitue pas un avis médical.