Comment fontionnent les poumons

Vos poumons alimentent votre corps en oxygène. Ils éliminent le dioxyde de carbone et tout autre gaz résiduel dont votre corps n’a pas besoin.

Pour inspirer, vous utilisez les muscles de votre cage thoracique – et surtout le diaphragme, le muscle principal. Votre diaphragme se contracte et se détend pour permettre d’aspirer l’air dans vos poumons. Pour expirer, les muscles de votre diaphragme et de votre cage thoracique se détendent, ce qui permet l’élimination naturelle de l’air de vos poumons.

Pour donner à votre corps l’oxygène dont il a besoin, vous aspirez de l’air par la bouche ou le nez. Les membranes muqueuses de votre bouche et de votre nez réchauffent et humidifient l’air et retiennent les particules de corps étrangers (saleté et poussière). L’air traverse la gorge pour arriver dans la trachée (portion du conduit aérifère comprise entre l’extrémité inférieure du larynx et l’origine des bronches).

La trachée se divise en bronche gauche et bronche droite. Comme une branche d’arbre, chaque bronche se divise et se redivise pour devenir de plus en plus étroite.

Vos plus petites voies respiratoires aboutissent dans les alvéoles, c.-à-d., des petits sacs alvéolaires minces organisés en grappes comme des groupes de ballons. Lorsque vous respirez en gonflant votre cage thoracique, les ballons se gonflent pour laisser entrer l’air qui comble le vide. Lorsque vous expirez, les ballons se détendent et l’air sort de vos poumons.

De minuscules vaisseaux sanguins entourent les 300 millions d’alvéoles des poumons. L’oxygène traverse les parois des sacs alvéolaires, est capté par le sang et transporté au reste du corps. Le sang amène le dioxyde de carbone et les gaz résiduels aux sacs alvéolaires, puis ils sont expirés.

Dernière mise à jour : 12/10/2016