Asthme

Traitement

Cette page aborde les traitements contre l’asthme et les moyens de gérer vos symptômes d’asthme. Une autre page fournit des informations détaillées sur les médicaments contre l’asthme et leur utilisation.

L’asthme ne peut pas être guéri, mais ses symptômes peuvent être soulagés. Une personne atteinte d’asthme bien traité devrait être en mesure de vivre une vie active et presque sans symptôme.

L’asthme est une maladie chronique. On en est atteint même lorsqu’on ne ressent aucun symptôme. Pour demeurer en santé, vous devez gérer votre asthme en tout temps.

Comment gérer l’asthme : suivez ces étapes

  1. Collaborez avec votre médecin à la maîtrise de vos symptômes d’asthme
  2. Suivez à la lettre votre plan d’action contre l’asthme
  3. Évitez vos déclencheurs d’asthme : la fumée, l’air froid, etc.
  4. Évitez vos inducteurs d’asthme : vos allergies, les virus, etc.
  5. Utilisez correctement vos médicaments
  6. Sachez quoi faire lors d’une crise d’asthme

1. Collaborez avec votre médecin à la maîtrise de vos symptômes d’asthme

Pour la plupart des personnes atteintes d’asthme, il est possible d’arriver à une bonne maîtrise de la maladie. Si vous ressentez des symptômes d’asthme souvent ou si vous avez des crises d’asthme, il est probable que vous n’avez pas atteint le degré de maîtrise possible. Consultez votre médecin, et demandez de l’aide afin de mieux maîtriser vos symptômes.

Signes d’un bon contrôle de vos symptômes d’asthme

Vous êtes en contrôle de vos symptômes d’asthme si :

  • Vos symptômes apparaissent moins de quatre fois par semaine durant le jour;
  • Vous ne manquez pas de jours de classe ou de travail en raison de vos symptômes d’asthme;
  • Votre activité physique n’est pas limitée;
  • Les symptômes qui nuisent à votre sommeil apparaissent moins d’une fois par semaine;
  • Vous utilisez votre inhalateur de secours contre l’asthme (pompe bleue)  au plus trois fois par semaine


Signes d’un mauvais contrôle de vos symptômes d’asthme

Voici quelques symptômes qui indiquent que l’asthme est hors de contrôle :

  • Une toux, une respiration sifflante ou un essoufflement vous réveille plus d’une fois par semaine;
  • Votre inhalateur de secours (pompe bleue) ne soulage pas aussi rapidement ou efficacement les symptômes d’asthme;
  • Vous utilisez votre médicament de secours plus de 3 fois par semaine;
  • Vos symptômes d’asthme vous empêchent de pratiquer vos activités régulières, notamment l’exercice physique.

Si vous avez un de ces signes, consultez votre médecin ou suivez à la lettre les instructions énoncées dans votre plan d’action contre l’asthme.

Si vous ne possédez pas de plan d’action contre l’asthme, reproduisez-en un et demandez à votre médecin de vous aider à le remplir. En outre, demandez-lui de vous expliquer ce que vous devez faire en cas de problèmes d’asthme.

Consultez un éducateur certifié dans le domaine de l’asthme (ECA)  pour une explication sur la façon d’utiliser votre plan d’action contre l’asthme et la prise en charge de vos symptômes d’asthme.

2. Suivez à la lettre votre plan d’action contre l’asthme

Un plan d’action contre l’asthme vous aide à éliminer les devinettes dans la gestion de votre maladie. Ce plan d’action contre l’asthme précise :

  • Les symptômes que vous devez surveiller;
  • Ce qui signifient vos symptômes;
  • Comment ajuster vos médicaments selon vos symptômes;
  • Quel est le moment opportun pour consulter votre médecin ou composer le 911.

Demandez à votre médecin de vous rédiger un plan d’action contre l’asthme. Assurez-vous que vous comprenez les directives du plan. Un Éducateur certifié dans le domaine d’asthme peut vous aider à comprendre la façon d’utiliser votre plan d’action.

 

Journal sur l’asthme

Ce journal sur l’asthme peut vous aider à consigner vos symptômes; vous pouvez l’utiliser pour les décrire quotidiennement. En travaillant avec votre médecin ou votre Éducateur certifié dans le domaine d’asthme, vous pourrez utiliser votre journal sur l’asthme pour déterminer votre modèle de symptômes d’asthme – et préciser les journées ou les périodes du jour durant lesquelles vos symptômes s’aggravent. En plus, le journal sur l’asthme indique toute modification de posologie des médicaments qui soulagent vos symptômes d’asthme.

Téléchargez votre journal sur l’asthme (PDF).

3. Évitez vos déclencheurs d’asthme

Veiller à rester loin des éléments qui aggravent l’asthme est la meilleure façon de contrôler votre maladie. Les déclencheurs d’asthme sont des choses qui empirent vos symptômes en incitant les muscles qui entourent vos voies respiratoires à se resserrer et se contracter. Ainsi vos voies respiratoires se rétrécissent et laissent moins d’espace pour la circulation de l’air.

  • Les symptômes provoqués par les déclencheurs d’asthme :
  • Apparaissent habituellement de façon soudaine;
  • Peuvent s’estomper assez rapidement;
  • Peuvent être facilement soulagés à l’aide d’un inhalateur de secours (pompe bleue)

Les personnes atteintes d’asthme peuvent avoir un ou plusieurs déclencheurs d’asthme – les déclencheurs sont différents d’une personne à l’autre. Étant donné que l’asthme de chaque personne est déclenché par des éléments différents, il est très important de bien connaître vos propres déclencheurs.

Les déclencheurs courants d’asthme et comment les éviter

Déclencheurs communs Que puis-je faire pour les éviter? 
L'exercice est un déclencheur pour plusieurs personnes atteintes d'asthme, surtout si l'asthme est mal contrôlé
  • Assurez-vous de bien contrôler votre asthme avant de faire des exercices physiques
  • Échauffez-vous lentement avant d'amorcer les exercices; récupérez après les exercices
  • Gardez à portée de la main votre inhalateur de secours
  • Observez à la lettre votre plan d'action contre l'asthme; utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue) avant et durant les exercices
  • Prolongez lentement vos périodes d'exercice afin de vous mettre en meilleure forme
  • Pour en savoir davantage sur l'exercice et l'asthme
Air froid
(i.e. À l'extérieur ou à la patinoire)
  • Portez sur votre visage un foulard lâche ou un masque de protection contre l'air froid pour permettre à l'air de s'humidifier et de se réchauffer
  • Respirez par le nez; votre nez peut humidifier et réchauffer l'air
  • Si votre médecin le conseille, utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue - broncho-dilatateur ordinaire) avant de sortir

Émanations
Air intérieur ou extérieur

Les produits chimiques domestiques qui produisent de fortes émanations (produit pour nettoyer le four) peuvent déclencher des symptômes, tout comme la fumée des foyers et des poêles à bois.

  • Utilisez des marques non toxiques de produits de nettoyage
  • Demandez à un autre membre de la famille ou à un ami de s'occuper des tâches ménagères et du nettoyage
  • Portez un masque de protection lorsque vous utilisez des produits chimiques
Air chaud et humide
  • Durant les journées très chaudes et humides, et surtout en présence de smog demeurez à l'intérieur (à l'air climatisé)

Produits parfumés

Les fortes odeurs des parfums et des flacons de parfum, de l'assouplisseur de tissus, des assainisseurs d'air (et de plusieurs autres produits) peuvent aggraver les symptômes d'asthme. 

  • Évitez d'utiliser des parfums et demandez à vos collègues de travail et aux personnes qui cohabitent avec vous de les éviter
  • N'utilisez pas de savon, de lotion, de shampooing ou de détersif parfumé.
Perturbation émotive, anxiété
Le stress, le rire ou la peine peuvent aggraver les symptômes d'asthme.

Le sentiment d'anxiété liée à une éventuelle crise d'asthme peut aggraver votre condition asthmatique.

Un Éducateur certifié dans le domaine de l'asthme (ECA) peut vous aider à comprendre votre asthme, à savoir à quoi vous attendre et quoi faire si vous ressentez l'apparition imminente des symptômes

Si vous savez quoi faire en situation de problèmes de respiration, vous pourrez vous sentir en plein contrôle et moins anxieux.
  • Utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue) conformément aux instructions
  • Essayez certaines techniques de relaxation et de respiration
  • Demandez à un Éducateur certifiée dans le domaine d'asthme.
  • Si vous êtes très stressé et si vos symptômes d'asthme s'aggravent souvent, consultez votre médecin pour obtenir des conseils sur la gestion du stress; les personnes qui apprennent à relaxer et à contrôler leur stress peuvent présenter moins de symptômes d'asthme.

Hormones

Certaines femmes remarquent une aggravation des symptômes d'asthme au moment de leurs menstruations.

  • En cas de difficultés, respectez à la lettre votre plan d'action contre l'asthme.

Fumée et fumée secondaire
de la cigarette
, du cigare, de la pipe et de la marijuana.

La fumée circule longtemps après que la cigarette est écrasée et la fumée en suspension peut aggraver les symptômes d'asthme.

La fumée pénètre dans les vêtements et les cheveux, dans les tissus, le mobilier, les murs et les animaux en peluche. La fumée ne peut pas être éliminée d'une pièce en ouvrant simplement une fenêtre ou en fumant près du foyer.

La fumée emprisonnée dans tous ces endroits continue d'aggraver les symptômes d'asthme, même après que la cigarette a été écrasée.

  • Ne fumez pas; si vous fumez, cessez dans les plus brefs délais
  • Évitez la fumée secondaire; faites de votre maison et de votre véhicule automobile des endroits sans fumée; évitez de fumer au travail et restez loin des endroits qui acceptent les fumeurs (bars et clubs)
  • Pour en savoir davantage sur la fumée secondaire


Que puis-je faire pour les éviter?
Exercice

L’exercice est un déclencheur pour plusieurs personnes atteintes d’asthme, surtout si l’asthme est mal contrôlé
Assurez-vous de bien contrôler votre asthme avant de faire des exercices physiques
Échauffez-vous lentement avant d’amorcer les exercices; récupérez après les exercices
Gardez à portée de la main votre inhalateur de secours
Observez à la lettre votre plan d’action contre l’asthme; utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue) avant et durant les exercices
Prolongez lentement vos périodes d’exercice afin de vous mettre en meilleure forme
Pour en savoir davantage sur l’exercice et l’asthme

Air froid
(p. ex., à l’extérieur ou à la patinoire)


Portez sur votre visage un foulard ou un masque de protection contre l’air froid pour permettre à l’air de s’humidifier et de se réchauffer
Respirez par le nez; votre nez peut humidifier et réchauffer l’air
Si votre médecin le conseille, utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue – broncho-dilatateur ordinaire) avant de sortir

Smog

Même si la « saison du smog » s’étend généralement d’avril à septembre, il peut y en avoir à tout moment de l’année.

Le smog peut déclencher instantanément des symptômes d’asthme. Il peut également causer des symptômes que vous remarquerez plus tard, même le lendemain. Pour en savoir davantage sur le smog.
Essayez ces stratégies futées pour protéger votre respiration les jours de smog.
Autres formes de pollution et de fumée

Il existe plusieurs sources de fumée, à l’intérieur et à l’extérieur :

Fumée de combustion du bois : La fumée émanant des foyers, des grils, des poêles à bois et des cheminées contient plusieurs substances chimiques néfastes. La fumée de la combustion du bois peut déclencher instantanément des symptômes d’asthme et les aggraver avec le temps.

La fumée d’échappement des voitures et des camions peut aussi déclencher des symptômes d’asthme et causer des dommages à long terme aux poumons.
Les produits chimiques ménagers qui produisent de fortes vapeurs (p. ex., nettoyant pour le four) peuvent déclencher des symptômes. Si possible, ne chauffez pas votre maison au bois. Si vous devez chauffer au bois, suivez ces conseils afin de réduire la fumée de combustion du bois.

Si possible, ne chauffez pas votre maison au bois. Si vous devez chauffer au bois, suivez ces conseils afin de réduire la fumée de combustion du bois.

Évitez les feux de camp, les cheminées et autres types de feux à ciel ouvert.

Si possible, évitez de rester longtemps à moins de 150 mètres (500 pieds) d’une rue passante ou près d’une route utilisée par des camions à moteur diesel. (Une rue passante est une rue où circulent 15 000 véhicules ou plus par jour).

Utilisez des produits nettoyants sécuritaires et respectueux de l’environnement, comme du vinaigre et du bicarbonate de soude, au lieu de produits chimiques forts. Renseignez-vous sur les solutions de rechange aux nettoyants forts, sur le site Internet à but non lucratif TheLessToxicGuide.ca.

Portez un équipement de protection comme un masque, lorsque vous manipulez des produits chimiques. Suivez les instructions fournies avec le produit. Il pourrait être recommandé de l’utiliser dehors ou dans une chambre d’aération.

Air chaud et humide
Durant les journées très chaudes et humides, et surtout en présence de smog, demeurez à l’intérieur (à l’air climatisé)

Produits parfumés

Les fortes odeurs des parfums et des flacons de parfum, de l’assouplisseur de tissus, des assainisseurs d’air (et de plusieurs autres produits) peuvent aggraver les symptômes d’asthme.

Pour en savoir davantage sur les parfums et sur la façon de les éviter.

Évitez d’utiliser des parfums et demandez à vos collègues de travail et aux personnes qui cohabitent avec vous de les éviter.

N’utilisez pas de savon, de lotion, de shampooing ou de détersif parfumé. Pour en savoir davantage sur les parfums:

Perturbation émotive, anxiété
Le stress, le rire ou la peine peuvent aggraver les symptômes d’asthme.

Le sentiment d’anxiété liée à une éventuelle crise d’asthme peut aggraver votre condition asthmatique.

Un Éducateur certifié dans le domaine de l’asthme (ECA) peut vous aider à comprendre votre asthme, à savoir à quoi vous attendre et quoi faire si vous ressentez l’apparition imminente des symptômes.

Si vous savez quoi faire en situation de problèmes de respiration, vous pourrez vous sentir en plein contrôle et moins anxieux.
Utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue) conformément aux instructions

Demandez l’aide d’un Éducateur certifié dans le domaine d’asthme.
Si vous êtes très stressé et si vos symptômes d’asthme s’aggravent souvent, consultez votre médecin pour obtenir des conseils sur la gestion du stress; les personnes qui apprennent à relaxer et à contrôler leur stress peuvent présenter moins de symptômes d’asthme.

Hormones

Certaines femmes remarquent une aggravation des symptômes d’asthme au moment de leurs menstruations.

La grossesse peut aussi influencer les symptômes d’asthme.
1. En cas de difficultés, respectez à la lettre votre plan d’action contre l’asthme.
2. Portez une attention particulière à votre asthme durant la grossesse.

Tabagisme (link to french lung.ca/lung-health/lung-disease/asthma/medications)

Le tabagisme est malsain pour tout le monde, en particulier pour les personnes ayant l’asthme.

Si vous avez l’asthme et que vous fumez, vos symptômes d’asthme pourraient s’aggraver considérablement. Si vous ne fumez pas : excellent. Ne commencez pas à fumer.

Si vous fumez, demandez de l’aide pour arrêter.

Lorsqu’une personne ayant l’asthme cesse de fumer, sa fonction pulmonaire s’améliore rapidement. Elle peut faire entrer l’air dans ses poumons et l’en faire sortir. La fonction pulmonaire peut s’améliorer en aussi peu qu’une semaine après avoir arrêté de fumer.1Si vous avez l’asthme et cessez de fumer, vous remarquerez des bienfaits immédiats et à plus long terme. Pour en savoir davantage sur l’abandon du tabagisme et où trouver de l’aide.

Fumée secondaire et tertiaire
La fumée secondaire peut venir de cigarettes, de cigares, de cigarillos, de pipes et de la marijuana. Pour en savoir davantage sur la fumée secondaire.

La fumée tertiaire est celle qui flotte dans l’air et qui s’emprisonne dans les cheveux, la peau, les tissus, les tapis, les meubles, les murs et les jouets. Elle s’accumule avec le temps. Chaque fois que quelqu’un fume, de la fumée est absorbée par les objets de l’environnement. Si vous êtes dans une pièce ou une voiture où des gens fument souvent, même s’ils ne fument pas au moment où vous y êtes, vous êtes exposé-e à la fumée tertiaire. Cela signifie que vous êtes exposé-e à des substances chimiques toxiques comme le plomb et l’arsenic. Pour en savoir davantage sur la fumée tertiaire.

La fumée secondaire et tertiaire peuvent aggraver votre asthme.

Afin de les éviter, faites de votre maison et de votre voiture des zones sans fumée, évitez la fumée au travail, et restez loin des endroits enfumés comme les bars et les clubs. Apprenez comment vous protéger contre la fumée secondaire et tertiaire.

Autres déclencheurs d’asthme : aliments, boissons et medicaments

Certaines personnes sont exposées à des déclencheurs d’asthme au travail – comme la fumée, des vapeurs ou l’air froid. Si votre asthme est déclenché par un élément dans votre milieu de travail, vous faites de l’asthme exacerbé par le travail.

Les déclencheurs, pour la majorité des gens, sont inspirés (respirés). Cependant, les symptômes d’asthme peuvent en plus être déclenchés par ce que vous mangez, buvez ou avalez, comme des médicaments. En voici quelques exemples :

  • Les sulfites (préservation des aliments – fruits secs et vin rouge);
  • Le glutamate monosodique – GMS (exhausteur de goût ajouté à certains aliments);
  • L’aspirine (ne laissez jamais un enfant ou un adolescent prendre une aspirine).

Certainse personnes atteintes d’asthme ont en plus des allergies alimentaires. Les personnes qui souffrent d’une allergie causant des chocs anaphylactiques devraient toujours avoir en leur possession leur trousse d’épinéphrine (EpiPenMD, EpiPen Jr.MD, TwinjectMD).

4. Évitez vos inducteurs d’asthme

Une autre excellente façon de contrôler votre asthme est d’éviter vos inducteurs d’asthme. Les inducteurs d’asthme sont des choses qui gonflent les voies respiratoires, les rougissent et les remplissent de mucosités. Chaque personne ayant l’asthme a ses propres inducteurs. Les inducteurs d’une personne pourraient ne pas affecter une autre personne.

Les inducteurs d’asthme courants sont

  • Les infections virales : le rhume, la grippe, etc.
  • Les allergies

Les inducteurs d’asthme causent des symptômes qui peuvent :

Infections virales : rhume, grippe et autres virus

Les virus qui causent le rhume et la grippe peuvent infecter les voies respiratoires et les poumons. Les infections virales sont des causes communes des symptômes d’asthme, surtout chez les enfants.

Voici quelques virus qui peuvent causer des infections aux poumons et aux voies respiratoires :


Comment combattre les virus

Allergies

Plusieurs allergies peuvent occasionner des symptômes d’asthme; vous pourriez être allergique aux animaux, au pollen, aux moisissures, à la poussière ou à autre chose.

Certaines personnes ont des inducteurs d’asthme (y compris des allergènes) dans leur milieu de travail. Elles pourraient avoir des symptômes d’asthme dus à leurs contacts avec des animaux, des moisissures, des poussières, des mollusques ou d’autres allergènes. Si votre asthme est causé par – ou aggravé par – un élément dans votre milieu de travail, vous avez de l’asthme exacerbé par le travail.

Comment puis-je savoir quels sont mes déclencheurs et mes inducteurs?

Il sera peut-être difficile de déterminer les déclencheurs et les inducteurs de vos symptômes d’asthme. Il est important de porter une attention particulière à toute aggravation de vos symptômes. Est-ce que les symptômes s’aggravent lorsque l’air est froid ou lorsque vous êtes près du chat du voisin? Si vous portez une attention particulière à vos symptômes, vous aurez des indices relatifs à vos déclencheurs.

Utilisez un journal sur l’asthme pour consigner vos symptômes.  Montrez votre journal au médecin ou à l’Éducateur certifié dans le domaine d’asthme pour obtenir de l’aide.

Vous pouvez connaître vos allergies en recevant des tests d’allergie, dont le test cutané.

Les déclencheurs et inducteurs d’asthme travaillent ensemble pour aggraver vos symptômes

N’oubliez pas qu’une combinaison d’éléments peut déclencher les symptômes d’asthme. Par exemple, si vos voies respiratoires sont déjà gonflées parce que vous avez une infection pulmonaire et si vous entrez dans une pièce pleine de fumée, elles seront moins capables de composer avec la fumée. Les deux déclencheurs – le virus du rhume et la fumée – travaillent ensemble pour aggraver vos symptômes d’asthme.

Inutile d’éliminer tous les déclencheurs et inducteurs possibles : enlevez uniquement ceux qui vous dérangent

Il est dispendieux et chronophage de se départir de tous les déclencheurs possibles, tant à la maison qu’au travail. Certaines personnes dépensent parfois beaucoup d’argent pour éliminer les déclencheurs qui affectent d’autres personnes, mais qui ne sont pas des déclencheurs pour elles-mêmes. En fin de compte, elles sont peut-être toujours exposées aux éléments qui déclenchent leur propre asthme. Par exemple, elles se départissent de leur chien, même si le pollen est réellement le déclencheur de leurs symptômes d’asthme. Il est inutile d’éliminer tous les déclencheurs possibles d’asthme – uniquement ceux qui vous dérangent.

5. Utilisez correctement vos médicaments

Pour bien gérer votre asthme, il est très important de prendre vos médicaments tels que prescrits par votre médecin. En prenant vos médicaments de façon régulière, vous pouvez éviter des crises d’asthme.

L’asthme est une maladie chronique. On en est atteint même lorsqu’on ne ressent aucun symptôme. Pour demeurer en santé, vous devez gérer votre asthme en tout temps.

 

Dernière mise à jour : 10/02/2015