Denise Bédard

J’avais seulement 42 ans quand j’ai reçu un diagnostic de MPOC. Je me souviens de penser que cette chose va me tuer. Mais ça n’a pas été suffisant à me faire arrêter de fumer, une habitude depuis l’âge de 13 ans.
J’ai eu plusieurs signes avertisseurs de la MPOC. Je toussais beaucoup, j’étais congestionnée et souvent essoufflée. J’ai essayé d’arrêter de fumer à plusieurs reprises, mais finissais toujours par succomber aux envies.
C’est en voyant une publicité sur la MPOC que j’ai été inspirée à arrêter pour de bon. On y montrait l’image du poumon en santé d’un non-fumeur et celle du poumon d’une personne qui avait fumé 32 ans. Je n’arrivais pas à m’enlever l’image de la tête. Je ne voulais plus jamais voir une cigarette!
J’ai finalement fait le grand saut et arrêté de fumer le vendredi 13 août. Depuis que je me suis jointe au groupe de réadaptation pulmonaire, je marche et je respire mieux; et j’ai déjà remarqué que je ne tousse plus de sécrétions. Grâce à l’exercice et à une alimentation plus saine, J’ai aussi perdu 17 livres.

 

Dernière mise à jour : 25/09/2014