Au travail

Au travail

L’immeuble dans lequel vous travaillez est un environnement intérieur qui peut contenir des sources de polluants de l’air.

La qualité de l’air à l’intérieur des locaux est sujette à la plupart des problèmes qu’on retrouve à la maison. Les matériaux de construction, la moquette, les produits d’entretien ménager, la fumée de cigarette et une mauvaise aération sont des sources de polluants qu’on retrouve également à la maison. Toutefois, certains problèmes de qualité de l’air tels que les parfums et les désodorisants, les gaz produits par l’échappement des voitures, les solvants de nettoyage et les opérations de fabrication sont plus fréquents en milieu de travail.

Quelles sont les raisons de s’inquiéter de la qualité de l’air dans les locaux?

En tant qu’employeur, votre santé peut être en danger en raison d’une piètre qualité de l’air en milieu de travail. Des problèmes de qualité de l’air peuvent entraîner des effets néfastes sur la santé de vos employés, ce qui peut occasionner une augmentation de l’absentéisme, une réduction de la productivité et des dangers potentiels. Assurer une bonne qualité de l’air permet d’éviter une augmentation des demandes de remboursement de frais médicaux.

En tant qu’employeur, vous avez la responsabilité d’assurer un environnement de travail sécuritaire et sain. Une mauvaise qualité de l’air peut affecter la santé de vos employés et entraîner un absentéisme accru, une productivité réduite et des dangers potentiels pour la sécurité. Vous pouvez éviter une augmentation des demandes d’indemnités de santé liées à la mauvaise qualité de l’air intérieur en étant proactif. Demandez aux employés quelles sont leurs inquiétudes au sujet de la qualité de l’air dans les locaux.

Voici quelques exemples de problèmes de qualité de l’air en milieu de travail :

  • Les meubles de panneau agglomérés et la moquette sont des sources de formaldéhyde.
  • Une mauvaise aération aggrave l’asthme et les allergies.
  • L’exposition à la fumée du tabac constitue un risque pour la santé de tous et est une véritable menace pour les employés qui souffrent d’asthme.
  • Les produits de soins personnels et les produits de nettoyage contiennent souvent plusieurs composés organiques volatiles (COV) et des substances chimiques.
  • Produits parfumés

Si vous soupçonnez une mauvaise qualité de l’air dans votre milieu de travail, adoptez ces trois mesures :

  1. Signalez le possible problème à votre superviseur et au gestionnaire de l’immeuble. Suivez la procédure habituelle et appropriée pour les aviser, puisqu’on pourrait vous demander de documenter les mesures que vous avez prises.
  2. Parlez de vos symptômes à votre professionnel de la santé. Signalez vos symptômes au responsable de la santé ou de la sécurité de votre employeur, le cas échéant.   
  3. Collaborez avec votre employeur à l’examen du problème. Le processus pourrait être plus long si les problèmes sous-jacents sont difficiles à identifier.  

Pour plus d’information sur la qualité de l’air intérieur en milieu de travail, veuillez communiquer avec le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 12/10/2016