Larry Mayville, Aylmer, Québec

’ai reçu un diagnostic de MPOC à l’âge de 37 ans. J’avais passé un test chez le médecin parce que j’étais toujours essoufflé. Ma première réaction a été de me demander : qu’est-ce que je vais faire? Comment vais-je surmonter cela?

J’ai donc décidé d’arrêter de fumer sur-le-champ. Ce fut difficile. La cigarette a toujours été reliée aux émotions, pour moi. Je fumais quand j’étais stressé ou anxieux.

J’ai commencé à fumer quand j’avais 13 ans. J’ai fumé un paquet et demi de cigarettes par jour pendant presque 25 ans. L’été dernier, j’ai été hospitalisé pour des infections pulmonaires et la pneumonie. Après mon congé, on m’a suggéré la réadaptation pulmonaire.

Ce lieu (le centre de réadaptation pulmonaire) m’apporte beaucoup. C’est un endroit où je me sens à l’aise de faire de l’exercice. J’y trouve une camaraderie – je vois que je ne suis pas seul avec ma maladie. Je dois conduire 45 minutes pour m’y rendre et pour revenir, deux fois par semaine, mais ça en vaut la peine. Autrement, je resterais chez moi et mon état se détériorerait.

Dernière mise à jour : 25/09/2014