MPOC

Traitement

La MPOC ne se guérit pas, mais elle peut être traitée. Un diagnostic précoce, des changements à vos habitudes de vie et des traitements appropriés peuvent vous aider à avoir une vie normale et active, à éviter l’hospitalisation et à vivre plus longtemps.

Cessez de fumer pour ralentir la progression de vos symptômes de MPOC.

Arrêter de fumer est bénéfique, même si vous êtes déjà atteint-e de MPOC. C’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous sentir mieux. La MPOC s’aggravera au fil du temps, si vous continuez de fumer ou de respirer de la fumée secondaire ou de l’air pollué.

Prenez vos médicaments contre la MPOC

Les médicaments ne peuvent vous guérir de la MPOC, mais ils peuvent réduire vos symptômes. Votre médecin vous prescrira ceux qui vous conviennent le mieux. Renseignez-vous sur les médicaments contre la MPOC

Inscrivez-vous à un programme de réadaptation pulmonaire

Les programmes de réadaptation pulmonaire (réadaptation respiratoire) enseignent aux personnes atteintes de MPOC à mieux respirer et à mieux vivre avec la MPOC. Vous y apprendrez des techniques pour optimiser votre respiration et des trucs pour faire de l’exercice; et vous aurez l’occasion de pratiquer vos apprentissages en groupe. De nombreuses recherches démontrent que la réadaptation pulmonaire aide à mieux vivre avec la MPOC.


Transplantation pulmonaire

La greffe de poumon peut être une option pour les personnes en stade avancé de MPOC qui ne fument pas et qui ne vivront pas longtemps à moins d’une greffe. Si un patient est admissible à la transplantation, on l’inscrit sur une liste d’attente. La période d’attente peut être longue. Lors de la transplantation, le chirurgien retirera l’un des poumons du patient et le remplacera par un poumon en santé. Cette procédure peut comporter des risques. Les personnes qui ont une transplantation d’organe doivent prendre des médicaments antirejet (immunosuppresseurs) pour le reste de leur vie.

Dernière mise à jour : 20/10/2014