MPOC

Diagnostic

Pour diagnostiquer la MPOC, votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents de santé. Ces questions pourraient inclure :

  • Fumez-vous ou avez-vous déjà fumé?
  • Êtes-vous souvent essoufflé-e?
  • Qu’est-ce qui aggrave votre essoufflement?
  • Toussez-vous? Depuis combien de temps?
  • Crachez-vous des sécrétions (mucus)?
  • Des membres de votre famille sont-ils atteints de maladie pulmonaire?
  • Avez-vous eu plusieurs infections pulmonaires durant votre enfance?

Tests pour diagnostiquer la MPOC

Spirométrie

La spirométrie est le moyen le plus fiable de diagnostiquer la MPOC. C’est un test respiratoire simple qui mesure la quantité d’air que vous pouvez expirer de vos poumons et à quelle vitesse. Si vous présentez l’un ou l’autre des symptômes ou êtes essoufflé-e en exécutant de simples tâches, demandez à votre fournisseur(-euse) de soins de santé de vous prescrire un test de spirométrie. 

Radiographie thoracique

La radiographie thoracique aide le médecin à vérifier si vous avez des dommages aux poumons. Une radiographie peut révéler de l’emphysème dans vos poumons. Cette méthode n’est pas suffisante à elle seule pour diagnostiquer la MPOC; la spirométrie est le test recommandé pour poser ce diagnostic.

Oxymétrie

Ce test sans douleur mesure la quantité d’oxygène présent dans votre sang (saturation en oxygène). Votre médecin ou un-e autre fournisseur(-euse) de soins de santé attachera une « sonde » à votre doigt pour mesurer et surveiller la saturation en oxygène de votre sang. L’oxymétrie ne permet pas à elle seule de diagnostiquer la MPOC, mais elle pourrait faire partie des tests conduisant à son diagnostic.


Autres examens

Votre fournisseur(-euse) de soins de santé pourrait vous prescrire d’autres examens, comme un tomodensitogramme, un bilan sanguin et d’autres tests de laboratoire. Le bilan sanguin et/ou des tests de laboratoire sont combinés à d’autres examens afin d’assurer un diagnostic adéquat.

Dernière mise à jour : 20/11/2019