Apnée du sommeil

Traitement

Le meilleur traitement pour l’apnée du sommeil est la ventilation à pression positive continue (« C.P.A.P. »). La thérapie CPAP est le premier choix pour le traitement de tous les types d’apnée du sommeil, et c’est le seul traitement efficace pour l’apnée du sommeil sévère.
Si vous avez l'apnée du sommeil à un degré léger ou modéré, votre médecin pourrait vous recommander un des autres traitements ci–dessous, plutôt que la CPAP :

  • modification d’habitudes de vie : perdre du poids, éviter l’alcool et les somnifères
  • appareils dentaires
  • chirurgie, incluant l’amygdalectomie et l’UPPP

La ventilation à pression positive continue (C.P.A.P.)

La ventilation à pression positive continue (CPAP) est le meilleur traitement pour l’apnée obstructive du sommeil. Elle consiste à porter un masque spécial raccordé à un appareil CPAP (aussi appelé « générateur de débit »), qui pousse de l’air en continu dans votre nez et votre gorge (voies respiratoires). Le jet d’air crée une pression qui garde vos voies respiratoires ouvertes et les empêche de s’affaisser. Puisque vos voies respiratoires sont ouvertes toute la nuit, vous cessez d’avoir des épisodes d’apnée du sommeil (pauses dans la respiration).


           
     Le jet d’air de l'appareil CPAP crée une pression qui garde les voies respiratoires ouvertes et les empêchent de s’affaisser.     



           
     Un masque C.P.A.P. est tenu en place par un bandeau ; le tube va du masque à l'unité C.P.A.P. L'unité C.P.A.P. est branchée dans la prise électrique et fournit un écoulement constant d'air au masque.     


Pour commencer un traitement CPAP, vous devez avoir une ordonnance de votre médecin. Celle–ci indiquera le niveau de pression dont vous avez besoin. Votre médecin déterminera la pression qui vous convient, à l’aide des résultats de votrepolysomnographie ou monitograge à domicile.
Les détaillants de fournitures médicales ne peuvent pas vous vendre d’appareil CPAP si vous n’avez pas d’ordonnance de médecin.

En savoir plus sur la CPAP

  • Comment la CPAP fonctionne–t–elle?
  • Conseils pour essayer et choisir un masque CPAP
  • Solutions à des problèmes courants liés à la CPAP
  • L’entretien de votre matériel CPAP
  • Foire aux questions (FAQ) sur le traitment CPAP

Autres traitements pour l’apnée du sommeil

La CPAP est le premier choix et le traitement le plus efficace pour l’apnée obstructive du sommeil. Il existe d’autres moyens; votre médecin pourrait vous prescrire certaines de ces choses, si vous avez une apnée du sommeil qui est légère ou modérée.

Modification d’habitudes de vie, pour traiter une légère apnée obstructive du sommeil

Certaines personnes qui ont une AOS légère peuvent réduire leurs symptômes en apportant certains changements; pour certaines personnes, ces changements suffiront à traiter leurs symptômes d’apnée du sommeil :

Perdez du poids. Les personnes qui font de l’embonpoint peuvent avoir plus de tissus autour du cou; ces tissus peuvent bloquer les voies respiratoires. En perdant du poids, vous pouvez réduire la quantité de tissus, ce qui permet à une plus grande quantité d’air d’entrer vers vos poumons. Une étude récente a démontré que les personnes qui réduisent leur poids de 10 % peuvent réduire 30 % de leurs symptômes d’apnée du sommeil1. Cliquez ici pour plus d’information sur la perte de poids pour améliorer l’apnée du sommeil.

Évitez l’alcool et les somnifères (médicaments pour dormir). L’alcool et les somnifères peuvent faire en sorte que les muscles de votre gorge soient trop détendus et bloquent vos voies respiratoires. Si vous évitez l’alcool et les somnifères, il se peut que vos voies respiratoires demeurent ouvertes.Cliquez ici pour plus d’information sur les effets de l'alcool et les médicaments sur l’apnée du sommeil.

Dormez sur le côté, plutôt que sur le dos. certaines personnes ne font de l’apnée du sommeil que lorsqu’elles dorment sur le dos. Vous pouvez vous habituer à dormir sur le côté, et éviter d’avoir des symptômes d’AOS. Un moyen pour vous empêcher de dormir sur le dos est de coudre une poche dans le dos de votre chemisier de pyjama; et de placer une balle de tennis dans cette poche. Si vous vous tournez sur le dos en dormant, la balle de tennis rendra cette position inconfortable et il se peut que vous vous replaciez sur le côté.

La modification d’habitudes n’est pas utile pour toutes les personnes qui ont l’apnée du sommeil; et il se peut qu’elle ne soit pas efficace en permanence. Soyez attentif à vos symptômes; s’ils reviennent, consultez votre médecin pour un autre type de traitement.

Appareils dentaires pour traiter l’apnée obstructive du sommeil

Si vous faites de l’apnée obstructive du sommeil à un degré léger ou modéré, il se peut que votre médecin vous prescrive un appareil dentaire (ou « appareil buccal », ou encore « plaque occlusale »). Cet appareil est moulé pour être placé sur vos dents, pour la nuit. Il maintient votre langue et votre mâchoire en position avancée, ce qui les empêche d’aller vers l’arrière et de bloquer vos voies respiratoires.
Il existe deux types d’appareil dentaire pour l’apnée obstructive du sommeil :

  • un appareil dentaire fixe, qui tient sur vos dents, et qui ne peut être ajusté;
  • un appareil dentaire qui tient lui aussi sur vos dents, mais qui peut être ajusté : le dentiste peut l’ajuster vers l’avant ou vers l’arrière, pour l’adapter selon la taille et la forme de votre bouche; le type ajustable est préférable au type fixe.

Pour obtenir un appareil dentaire et le faire ajuster, on s’adresse à un dentiste. Il existe plus de 80 modèles d’appareils dentaires sur le marché. Votre dentiste devrait travailler avec votre spécialiste du sommeil, afin de choisir le modèle qui est le plus susceptible de vous convenir.
Certaines personnes ont une douleur à la mâchoire et des problèmes temporaires de mastication, lorsqu’elles s’habituent à porter un appareil dentaire. Si votre appareil dentaire est inconfortable, parlez–en à votre dentiste. Il est important que votre appareil soit suffisamment confortable pour que vous le portiez à toutes les nuits.
Une fois que vous aurez commencé à utiliser un appareil dentaire, votre médecin vous prescrira un autre examen du sommeil, pour un suivi (unepolysomnographie ou une nuit de monitorage à la maison). Cela permettra de vérifier si votre appareil dentaire vous permet d’éviter les symptômes d’apnée du sommeil.
Pour l’instant, il n’existe pas de tel appareil dentaire qui convient aux personnes qui portent un dentier.

Chirurgie pour l’apnée obstructive du sommeil

Si vous ne pouvez utiliser la thérapie CPAP, votre médecin pourrait vous suggérer une chirurgie pour traiter vos symptômes d’apnée obstructive du sommeil. La chirurgie pour l’apnée du sommeil n’est pas une intervention identique pour tout le monde. Pour que la chirurgie soit bénéfique, le médecin doit savoir exactement quelle partie de vos voies respiratoires se bloque. Un spécialiste des oreilles, du nez et de la gorge (otorhinolaryngologiste) peut vous examiner afin de constater où le problème se situe.
Il faut retenir que la chirurgie peut comporter des risques. Dans la plupart des cas, une intervention n’est pas réversible. Il peut arriver qu’une chirurgie aggrave les symptômes d’apnée du sommeil chez une personne. C’est pourquoi les médecins ne recommandent pas cette avenue pour la plupart des cas.
Voici tous les types d’interventions chirurgicales disponibles, pour les personnes qui ont l’apnée obstructive du sommeil :

Amygdalectomie (enlever les amygdales)

Si vous faites de l’apnée du sommeil parce que vos amygdales sont trop grosses, vous pouvez avoir une chirurgie pour les enlever. Comme toute chirurgie, cela peut entrainer des complications (problèmes).
Cette intervention est le traitement le plus répandu pour l’apnée obstructive du sommeil chez l’enfant.

Risques pour la santé si vous ne traites par votre apnée du sommeil

L’apnée du sommeil n’est pas seulement une « habitude » dérangeante : c’est une affection sérieuse, qui peut menacer la vie. Si vous ne vous en occupez pas, vous vous exposez à un risque plus important de maladies, d’accident et de décès prématuré.
Voici quelques–uns de vos risques, si votre apnée du sommeil n’est pas traitée :

  • Vous pouvez venir à faire de l’hypertension.
  • Votre risque de crise cardiaque ou d’accident cérébrovasculaire augmente.
  • Votre mémoire et votre concentration peuvent diminuer.
  • Vous avez un risque beaucoup plus élevé de causer un accident d’automobile..
  • Vous pouvez développer une irrégularité du rythme cardiaque (arythmie).

 

References: 

. Peppard PE, T. Young, M. Palta, J. Dempsey, and J, Skatrud. Longitudinal study of moderate weight change and sleep-disordered breathing. JAMA 2000; 284:3015-3021.

Dernière mise à jour : 28/08/2014