Dre Dawn Bowdish

Professeure adjointe
Département de pathologie et de médecine moléculaire à l’Université McMaster
Lauréate d’une subvention de recherche de l’Ontario Lung Association-Pfizer Canada

À la recherche de nouveaux moyens de protéger les personnes âgées contre l’infection


Le laboratoire de la Dre Dawn Bowdish tente de déterminer pourquoi les personnes âgées sont particulièrement sensibles à la pneumonie et a pour objectif de prolonger des vies en concevant de nouvelles thérapies pour renforcer les mécanismes de défense naturels du corps humain.

Après avoir étudié les bactéries chez des patients en fibrose kystique pendant ses études de premier cycle à l’Université de Guelph, la Dre Bowdish a entrepris des études de doctorat à l’Université de Colombie-Britannique. C’est là qu’elle a étudié le rôle de petits antibiotiques produits naturellement, dans la défense de l’hôte contre l’infection. Pour perfectionner sa formation, elle est allée à l’Université d’Oxford où elle s’est concentrée sur l’agent responsable de la tuberculose.

Elle s’est ensuite intéressée au Streptococcus pneumoniae, un pathogène très courant qui cause une maladie mortelle chez les enfants et les adultes plus âgés. Les taux élevés d’hospitalisation et de décès attribuables à la pneumonie chez les personnes âgées sont inacceptables.

Déterminée à garder les grands-parents de ses enfants en santé, la Dre Bowdish a commencé à étudier comment le S. pneumoniae affecte les adultes plus âgés. La recherche de la Dre Bowdish, lauréate d’une subvention de recherche de 50 000 $ de l’OLA-Pfizer Canada, vise à mieux comprendre comment le système immunitaire combat cette infection chez les personnes âgées. Pour la Dre Bowdish, plus il y aura de financement pour la recherche, plus il y aura d’années de bonheur, de santé et d’autonomie pour les adultes – et de temps à passer avec les petits-enfants.

 

 

 

Dernière mise à jour : 12/10/2016