Un message du président-directeur général : La marijuana et la santé pulmonaire

À compter du 17 octobre 2018, la marijuana sera légalisée au Canada.

L’Association pulmonaire du Canada aspire à un avenir sans maladie pulmonaire. Pour ce faire, la prévention est impérative. Nous mettons en garde le public contre l’inhalation de marijuana à des fins récréatives en raison des risques qu’elle peut comporter pour la santé pulmonaire.

De nombreuses inconnues persistent à propos de la marijuana et de ses effets à long terme sur la santé pulmonaire, mais nous savons que l’inhalation de fumée est néfaste à la santé pulmonaire en raison des toxines et des carcinogènes dégagés par la combustion de matériaux. Ces substances sont dégagées, quelle que soit la source – combustion de bois, de tabac ou de marijuana. Les connaissances sur les effets à long terme de la fumée de marijuana sont limitées, mais des études préliminaires ont relevé des préjudices pouvant conduire à la bronchite chronique.[i] D’autres études indiquent que l’inhalation lourde et fréquente de marijuana est associée à la toux, à la production de crachats, aux sibilances et à un déclin de la fonction pulmonaire.[ii][iii] L’inhalation de marijuana par des personnes qui fument également du tabac est particulièrement préoccupante, car des preuves démontrent que l’inhalation de tabac et de marijuana accroît de manière synergique le risque de problèmes respiratoires et de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).[iv]

La fumée secondaire de marijuana contient plusieurs des mêmes toxines et substances chimiques que la fumée de marijuana inhalée directement.[v] Des recherches supplémentaires sont requises au sujet des effets de santé associés à la fumée secondaire de marijuana. Jusqu’à ce que cet enjeu soit abordé, l’Association pulmonaire du Canada demeure préoccupée par les effets néfastes possibles – en particulier pour des populations vulnérables comme les enfants et les jeunes. Si vous choisissez de fumer de la marijuana, ne la fumez pas dans des lieux où des enfants ou des jeunes sont présents.

L’Association pulmonaire du Canada a développé une liste de recommandations, notamment un financement réservé à la recherche, la réglementation de la publicité et l’éducation du public. Jusqu’à ce que les connaissances soient plus développées, nous recommandons fortement aux Canadiens et Canadiennes d’éviter l’inhalation récréative de marijuana.

Si vous choisissez de faire usage de marijuana à des fins récréatives, nous vous invitons à consulter les Recommandations canadiennes pour l’usage du cannabis à moindre risque, à l’adresse
http://crismontario.ca/Pages/LRCUG.UserBrochure.Revision.French.Final.pdf

Pour plus d’information concernant notre position et nos recommandations de politiques, prière de consulter  https://www.poumon.ca/marijuana .

Dernière mise à jour : 17/10/2018