Nouvelle réglementation sur le vapotage : progrès dans la bonne direction

L’Association pulmonaire du Canada salue l’annonce, aujourd’hui, de nouveaux règlements qui contribueront à protéger les jeunes contre l’exposition à la publicité et à la promotion de la cigarette électronique.

Le taux de vapotage chez les jeunes a doublé au cours de la dernière année, ce qui pourrait créer une nouvelle génération dépendante de la nicotine. Les changements annoncés aujourd’hui interdiront la promotion des produits de vapotage partout où des jeunes ou des enfants pourraient y être exposés.

« C’est une étape cruciale pour réduire les taux de vapotage chez les jeunes. Il y a une épidémie de vapotage dans cette population; les modifications à la réglementation empêcheront que plus de jeunes soient exposés à des publicités séduisantes et commencent à vapoter », affirme Terry Dean, président et directeur général de l’Association pulmonaire du Canada.

« Limiter la promotion et la publicité est une stratégie qui a fait ses preuves contre le tabagisme; nous savons qu’elle peut fonctionner aussi pour le vapotage. »

À l’heure actuelle, il existe au Canada une mosaïque de mesures pour prévenir le vapotage chez les jeunes, mais les changements annoncés assureront une base de protection cohérente contre la publicité de ces produits dans l’ensemble du pays.

« Nous félicitons la ministre de la Santé, Mme Patty Hajdu, pour ces changements. La publicité et la promotion sont un outil puissant pour séduire les jeunes et attirer de nouveaux utilisateurs », poursuit M. Dean. « Bien que l’annonce d’aujourd’hui soit une première étape cruciale, nous devons faire plus. »

Les arômes des produits de vapotage sont un important outil de marketing qui n’est pas visé par les modifications annoncées. Il existe plus de 7 000 arômes, dont plusieurs ciblent les jeunes. Une interdiction complète des arômes est nécessaire afin de mieux protéger les jeunes.

De plus, le Canada doit s’attaquer aux niveaux excessivement élevés de nicotine permis dans les produits de vapotage. La nicotine est une substance qui crée une forte dépendance et qui a le potentiel d’initier des utilisateurs à la cigarette et à une dépendance à vie. Nous souhaitons que le Canada emboîte le pas à d’autres pays et impose un niveau de nicotine maximal de 20 mg/mL.

« Comme le démontre le contexte actuel, la santé respiratoire ne doit pas être laissée au hasard; nous sommes heureux de voir que la ministre Hajdu prend les bonnes mesures pour faire de la santé pulmonaire une priorité. »

 

Pour plus d’informations sur le vapotage et sur la protection des jeunes contre les dangers des arômes attrayants destinés aux enfants, visitez poumon.ca/santé-pulmonaire/le-vapotage-–-ce-que-vous-devez-savoir

Dernière mise à jour : 10/07/2020