Après des décennies de déclin, le tabagisme s’immisce de nouveau dans la vie des jeunes

Ottawa, ON – L’Association pulmonaire du Canada est très préoccupée par les conclusions d’une nouvelle étude publiée par le Dr David Hammond (Université de Waterloo) dans le British Medical Journal. L’étude révèle une hausse alarmante des taux de tabagisme et de vapotage chez les jeunes, signalant la nécessité de mesures correctives immédiates.

« Ces résultats démontrent clairement que les progrès pour réduire les taux de tabagisme chez les jeunes ont stagné. Ceci devrait sonner l’alarme pour tout le monde », a déclaré Terry Dean, président et directeur général de l’Association pulmonaire du Canada. « Cette situation est inacceptable et nous devons intensifier nos efforts collectifs pour la renverser. Nous ne pouvons nous permettre que des décennies d’éducation du public sur les méfaits du tabagisme soient gaspillées. »

L’étude révèle que le taux de vapotage chez les jeunes Canadien-nes (de 16 à 19 ans) a bondi de 8,4 % en 2017 à 14,6 % en 2018, soit une hausse de 74 %, et que le taux de tabagisme parmi ce même groupe d’âge est passé de 10,7 % à 15,5 % au cours de la même période, soit une hausse de 45 %. Cette tendance témoigne d’un regain de popularité des comportements de tabagisme dû à la cigarette électronique et aux autres dispositifs de vapotage.

L’apparence et les arômes attrayants des cigarettes électroniques ont réintroduit la nicotine auprès des jeunes Canadien-nes, profitant de la portée limitée des mesures de réglementation et d’éducation du public visant à endiguer l’épidémie. Cette situation menace de créer une nouvelle génération de jeunes Canadien-nes dépendant-es de la nicotine.

Des actions immédiates sont requises de la part de tous les paliers de gouvernement afin de répondre au vapotage chez les jeunes. Les mesures essentielles incluent une interdiction complète de la publicité et de la promotion entourant la cigarette électronique; des restrictions relatives aux arômes; et le relèvement à 21 ans de l’âge minimal pour l’achat de produits du tabac et de cigarettes électroniques. 

L’Association pulmonaire du Canada a récemment collaboré à un Rapport sur la lutte contre le tabagisme identifiant les mesures de politiques nécessaires afin de réduire le taux de tabagisme à moins de 5 % d’ici 2035. Les membres du cabinet Tobacco Endgame (dirigé par l’Association pulmonaire du Canada) ont rendu public ce document le 31 mai, Journée mondiale sans tabac. Selon le rapport, le cadre actuel et la lenteur d’action (voire l’inaction totale) en matière de politiques ne nous permettront pas d’atteindre cet objectif.

« Les approches actuelles ne fonctionnent pas. Nous avons besoin de mesures rigoureuses pour lutter contre le tabagisme et le vapotage chez les jeunes. »

Pour plus d’information sur la lutte contre le tabagisme, consultez poumon.ca/la-lutte-contre-le-tabagisme.

Dernière mise à jour : 20/06/2019