Radon : Faites le test maintenant et respirez mieux

Par Barb McKinnon le 2019-01-11

Novembre est le Mois de la sensibilisation au radon; vous pourriez donc entendre parler plus souvent de ce tueur silencieux, dans les prochains jours. Même si son nom est familier, ce gaz demeure méconnu de la plupart des gens. Et puisque le radon est la deuxième principale cause de cancer du poumon (après le tabagisme), il est primordial de mieux le connaître et de savoir comment en prévenir les risques.

Un regard historique

Nous avons fait d’importants progrès depuis le début des années 2000, alors que l’Association pulmonaire militait au nom des Canadien-nes pour que soit abaissée la concentration limite de radon dans l’air intérieur. En 2007, le gouvernement a réduit cette référence de 800 à 200 becquerels par mètre cube (Bq/m3). Cet important jalon a permis aux autorités de créer des programmes de sensibilisation et de collaborer avec des spécialistes à établir des lignes directrices de pratiques exemplaires pour mesurer et mitiger le radon.

Aujourd’hui, plusieurs personnes sont sensibilisées, mais l’exposition au radon demeure la principale cause de cancer du poumon après le tabagisme. Notre travail est donc loin d’être terminé.

Qu’est-ce que le radon et que pouvez-vous y faire?

Le radon est un gaz présent à l’état naturel dans le sol. Il résulte de la décomposition naturelle de l’uranium dans le sol, la roche et l’eau. Le radon émane du sol et fuit dans l’air. S’il se mélange à l’air extérieur, il n’y a aucun problème : sa concentration est diluée dans l’air. Mais s’il s’infiltre dans un lieu clos comme une maison et y reste emprisonné, il peut être nocif. Le radon pénètre par le sous-sol du bâtiment et s’accumule à l’intérieur. L’exposition au radon peut causer le cancer du poumon. Le risque de cancer augmente avec la concentration du gaz et la durée d’exposition. Le risque de cancer du poumon est encore plus élevé si vous êtes fumeur. Tout bureau, école ou maison est susceptible d’avoir une concentration élevée de radon et le seul moyen de le savoir est de faire le test, car le radon est invisible, inodore et sans goût.

 

Tout cela peut paraître effrayant, mais le test est facile à faire et des trousses de test à long terme sont offertes à prix abordable dans plusieurs magasins de matériaux de construction, bureaux de l’Association pulmonaire et entreprises spécialisées en radon. L’Association pulmonaire du Canada recommande de faire réparer votre sous-sol si le niveau de radon dans votre maison dépasse 150 Bq/m3. Le niveau de radon peut être réduit légèrement en colmatant les fissures et les brèches au sous-sol, mais la meilleure solution est d’embaucher un technicien en radon qui installera un système de dépressurisation sous la dalle de plancher. Le coût de l’installation peut varier entre 2 000 $ et 4 000 $, selon la structure de votre maison. Si vous construisez une nouvelle maison, il est beaucoup moins coûteux de faire installer ce système au moment de la construction que par la suite.

Soyez alerte

Si vous avez une toux qui dure plus de trois mois, avez déjà fumé ou avez habité plusieurs années dans une maison où le niveau de radon est élevé, l’Association pulmonaire vous recommande de demander à votre fournisseur de soins de santé de vous faire passer une tomodensitométrie à faible dose afin de dépister le cancer du poumon. Plus le cancer du poumon est détecté tôt, meilleures sont vos chances de survie à long terme.

Faites un test de radon dans votre maison. Respirez mieux.

Pour plus d’information :

https://takeactiononradon.ca/fr/

https://www.poumon.ca/santé-pulmonaire/qualité-de-lair/qualité-de-lair-intérieur/radon

https://c-nrpp.ca/fr/trouvez-un-professionnel/

 

Sujet du blog: 

Dernière mise à jour : 01/11/2019