Pourquoi l’Association pulmonaire du Canada est-elle importante pour moi?

 Déclaration du Dr Andrew Halayko, professeur, physiologie et physiopathologie, Université du Manitoba

Pourquoi l’Association pulmonaire du Canada est-elle importante pour vous?​

J’ai le souvenir d’enfance d’avoir aperçu des timbres de Noël dans le courrier. À l’époque, c’était le signe du début de la saison de Noël et je ne connaissais pas la marque de l’APC ni sa raison d’être. J’ai grandi (comme plusieurs autres enfants) dans une maison où un parent fumait. On ne s’en faisait pas. Des années plus tard, j’ai perdu mon père à un âge bien trop jeune à cause d’un cancer du poumon et d’une maladie cardiaque – le tabagisme étant le principal facteur de risque de ces deux problèmes de santé. J’ai à cœur d’appuyer un organisme voué aux maladies liées au tabagisme et à la pollution de l’air. Je m’assure que mes propres enfants comprennent les dangers d’une mauvaise qualité de l’air. L’Association pulmonaire offre du matériel et des informations que nous avons utilisés pour discuter de ces enjeux avec eux, et ils ont également consulté son site Web pour des projets scolaires. Je fais des dons à l’Association pulmonaire, tout comme ma mère et d’autres membres de ma famille, parce que son rôle est important. C’est le SEUL organisme national qui fait le nécessaire pour la respiration depuis plus d’un siècle.

Pourquoi choisissez-vous de faire du bénévolat pour nous?​

Pour reprendre le dicton : « Si vous ne faites pas partie de la solution, vous faites partie du problème ». Ma carrière en recherche médicale porte sur les causes fondamentales et la biologie de l’asthme et des maladies pulmonaires liées au tabagisme. Lorsque j’étais étudiant, l’Association pulmonaire du Manitoba a financé mon laboratoire de formation et mes travaux. Au fil de ma carrière, elle m’a de nouveau versé des fonds qui m’ont permis de recruter les premiers chercheurs de mon groupe de recherche au Manitoba. L’Association pulmonaire du Canada m’a également apporté son soutien, ainsi qu’à mes recherches, par une bourse d’études nationale. Ces ressources m’ont été absolument cruciales, à un moment où ma carrière de jeune scientifique était précaire; et je dis modestement qu’elles m’ont permis de découvrir de nouvelles possibilités de traitement contre l’asthme qui s’approchent à présent des essais cliniques. Je ne l’ai jamais oublié. Je suis reconnaissant et je vois clairement l’importance du travail de l’Association pulmonaire pour réaliser des recherches qui font avancer les soins aux personnes atteintes de maladies pulmonaires. C’est un privilège d’avoir été bénévole, membre et président du conseil d’administration de l’Association pulmonaire du Manitoba et de l’Association pulmonaire du Canada. Pourquoi? Parce qu’elles me permettent de faire partie de la solution.

Dernière mise à jour : 23/09/2020