5 choses à savoir au sujet du vapotage

Le vapotage n’est PAS inoffensif

Le vapotage est souvent présenté comme une option inoffensive pour remplacer le tabagisme, mais c’est inexact. Le vapotage peut être moins néfaste, mais il est loin d’être inoffensif. Les effets de santé à long terme du vapotage sont actuellement inconnus, mais nous savons qu’il peut causer la toux, une aggravation des symptômes d’asthme et d’autres effets à déterminer sur la santé à long terme. De plus, des cas d’empoisonnement à l’e-liquide ont été signalés chez des enfants et des adultes qui en ont avalé ou dont la peau y a été exposée. Les produits de vapotage peuvent exploser et provoquer des incendies pouvant causer des brûlures et des blessures. Les piles au lithium-ion contenues dans les dispositifs de vapotage peuvent être dangereuses, en particulier si elles ne sont pas utilisées, entreposées, transportées ou chargées de manière adéquate.

La vapeur CONTIENT de la nicotine

Plusieurs e-liquides contiennent de la nicotine. Ceci est préoccupant, car la nicotine crée une très forte dépendance. Des adolescent-es qui commencent à vapoter pourraient développer une dépendance à la nicotine et se mettre à fumer la cigarette en même temps – ce qui accroît les risques pour leur santé.

Les vapeurs d’e-liquide ne sont PAS que de l’eau

Certaines personnes croient que la vapeur des stylos de vapotage se compose uniquement d’eau et d’arômes, mais c’est loin d’être vrai. Les substances chimiques contenues dans les e-liquides peuvent sembler inoffensives, mais lorsqu’elles sont chauffées elles produisent une vapeur toxique (l’aérosol). Ces substances incluent des métaux lourds comme ceux que l’on retrouve dans la peinture au plomb, des carbonyles comme dans le liquide d’embaumement, des composés organiques volatils comme dans l’essence, des produits toxiques comme dans les gaz d’échappement de véhicules et des particules fines comme dans la fumée de feux de forêt.

Le vapotage n’est PAS le seul outil pour cesser de fumer

Bien des gens disent que le vapotage les a aidés à cesser de fumer. Toutefois, les preuves à l’appui du vapotage comme outil efficace d’abandon du tabagisme ne sont pas encore concluantes. Le vapotage peut être moins néfaste, mais il comporte quand même des risques. Il est essentiel de prendre en considération les préjudices possibles avant d’opter pour le vapotage. Les personnes qui désirent cesser de fumer devraient d’abord essayer des méthodes dont l’efficacité a été démontrée par des recherches (counseling, thérapies de remplacement de la nicotine et médicaments d’ordonnance) et consulter un-e professionnel-le de la santé afin de déterminer la meilleure approche pour cesser de fumer. L’objectif devrait être d’abandonner à la fois le vapotage et la cigarette. Pour plus d’information, visitez www.poumon.ca/santé-pulmonaire/tabagisme-et-tabac.

Les arômes SONT attrayants pour les enfants

Certains arômes imitent ceux des produits du tabac, comme la menthe et la feuille de tabac, mais il existe une panoplie d’autres options qui visent une clientèle plus jeune. En fait, plus de 7 000 arômes sont offerts, notamment à saveur de fruits et de desserts comme la mangue, le chocolat, la barbe à papa et des milliers d’autres. Ce fait est important, car les arômes attrayants sont l’une des raisons pour lesquelles les jeunes commencent à vapoter.

 

Pour plus d’information sur les raisons pour lesquelles vous devriez cesser de vapoter ou aider un être cher à le faire, visitez www.poumon.ca/vapotage  

Dernière mise à jour : 19/12/2019