Info pulmonaire

Respiration

La respiration est une chose que nous faisons tous sans même y penser la plupart du temps. Nous inspirons et expirons environ 22 000 fois par jour. 

Continuer à lire Respiration

Comment fontionnent les poumons

Vos poumons alimentent votre corps en oxygène. Ils éliminent le dioxyde de carbone et tout autre gaz résiduel dont votre corps n’a pas besoin.

Pour inspirer, vous utilisez les muscles de votre cage thoracique – et surtout le diaphragme, le muscle principal. Votre diaphragme se contracte et se détend pour permettre d’aspirer l’air dans vos poumons. Pour expirer, les muscles de votre diaphragme et de votre cage thoracique se détendent, ce qui permet l’élimination naturelle de l’air de vos poumons.

Pour donner à votre corps l’oxygène dont il a besoin, vous aspirez de l’air par la bouche ou le nez. Les membranes muqueuses de votre bouche et de votre nez réchauffent et humidifient l’air et retiennent les particules de corps étrangers (saleté et poussière). L’air traverse la gorge pour arriver dans la trachée (portion du conduit aérifère comprise entre l’extrémité inférieure du larynx et l’origine des bronches).

La trachée se divise en bronche gauche et bronche droite. Comme une branche d’arbre, chaque bronche se divise et se redivise pour devenir de plus en plus étroite.

Vos plus petites voies respiratoires aboutissent dans les alvéoles, c.-à-d., des petits sacs alvéolaires minces organisés en grappes comme des groupes de ballons. Lorsque vous respirez en gonflant votre cage thoracique, les ballons se gonflent pour laisser entrer l’air qui comble le vide. Lorsque vous expirez, les ballons se détendent et l’air sort de vos poumons.

De minuscules vaisseaux sanguins entourent les 300 millions d’alvéoles des poumons. L’oxygène traverse les parois des sacs alvéolaires, est capté par le sang et transporté au reste du corps. Le sang amène le dioxyde de carbone et les gaz résiduels aux sacs alvéolaires, puis ils sont expirés.

Système Respiratoire

Ce graphique du SYSTÈME RESPIRATOIRE illustre le fonctionnement de votre respiration. 
La respiration est le processus par lequel l’oxygène de l’air entre dans vos poumons et est acheminé dans votre corps. Nos poumons prennent l’oxygène de l’air et l’acheminent dans notre circulation sanguine, qui la transporte jusque dans les tissus et les organes qui nous permettent de marcher, de parler et de bouger.
Nos poumons éliminent également le dioxyde de carbone de notre sang, par l’air que nous expirons.

Continuer à lire Système Respiratoire

L'impact de la maladie pulmonaire

L'impact économic de la maladie pulmonaire

Trois importantes maladies pulmonaires chroniques ont coûté à l’économie canadienne quelque 12 milliards $, en 2010, selon une analyse du Conference Board du Canada. Dans l’ensemble, les maladies pulmonaires chroniques comptent pour plus de 6 % des coûts annuels des soins de santé, au Canada, et la MPOC est la principale cause d’hospitalisation. De plus, un grand nombre de Canadien(ne)s qui vivent avec la MPOC et avec l’asthme ne sont toujours pas diagnostiqués.

Et si les stratégies de riposte aux maladies respiratoires ne sont pas améliorées, on projette que leur fardeau économique annuel doublera d’ici à 2030. 

Des politiques pour continuer de réduire et de modifier les facteurs de risque de ces trois maladies – le cancer du poumon, l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique – pourraient réduire considérablement les coûts futurs. Les facteurs de risque associés spécifiquement à la maladie pulmonaire chronique – et, par conséquent, susceptibles d’avoir la plus grande influence sur la prévalence de la maladie – sont les taux de tabagisme, la fumée secondaire et la qualité de l’air intérieur.

En 2013, le cancer du poumon demeurait la principale cause de décès lié au cancer chez les hommes et les femmes. 
Le fardeau humain et économique du cancer du poumon, de l’asthme et de la MPOC est immense. La réduction des taux de tabagisme, la diminution de l’exposition à la fumée secondaire et l’amélioration de la qualité de l’air intérieur et extérieur permettraient d’atténuer l’impact économique de ces maladies.

L'impact humain de la maladie pulmonaire

Au delà des statistiques et des coûts économiques, il y a les nombreuses histoires de gens dont les vies sont affectées par la maladie pulmonaire. Voici quelques témoignages illustrant l’impact dévastateur de la maladie pulmonaire sur leurs vies. 

 

Statistiques sur la santé pulmonaire

Vous trouverez ici des statistiques et des informations générales sur la santé pulmonaire. Si vous faites un travail de recherche et avez besoin de plus d’information, visitez une bibliothèque universitaire, médicale ou gouvernementale. Si vous n’avez pas accès à un tel établissement, une bibliothèque publique est toujours un excellent endroit où trouver de l’information.

Dernière mise à jour : 12/10/2016