Association pulmonaire du Canada - combatte les maladies pulmonairesCherchezPlan du siteContactez–nousFrançais
  Association pulmonaire du Canada>Protégez vos poumons>Pollution & qualité de l’air>Qualité de l'air extérieur>Être au courant de la qualité de l’air, et de la pollution  
 

Pollution & qualité de l’air

Qualité de l'air extérieur

Être au courant de la qualité de l’air, et de la pollution

Des agences gouvernementales s’occupent de surveiller la qualité de l’air (taux de smog) et d’en faire état. Il est important pour tous, en particulier pour les personnes atteintes de maladies pulmonaires, d’être au courant de l’indice de la qualité de l’air et des taux de smog. Si vous savez à l’avance qu’il y aura du smog, vous pourrez modifier vos plans d’activités extérieures en conséquence.

Le gouvernement fédéral surveille aussi la quantité de pollution produite par diverses industries.

L’Indice de la qualité de l’air (IQA) et la Cote air santé (CAS)

Environnement Canada fait état des taux de smog et de la qualité de l’air au moyen d’échelles de mesure. Ces échelles identifient les polluants qui affectent votre région ainsi que leur concentration. Elles sont habituellement mises à jour plusieurs fois par semaine.

Environnement Canada possède deux outils de mesure du smog : l’Indice de la qualité de l’air (IQA) et la Cote air santé (CAS).

L’Indice de la qualité de l’air (IQA) mesure le niveau de six principaux polluants de l’air et fournit une valeur basée sur celui dont la concentration est la plus forte. Par exemple, à un moment donné, il pourrait y avoir un peu d’ozone troposphérique, un peu de bioxyde de carbone et beaucoup de particules fines. L’Indice de la qualité de l’air serait basé uniquement sur le niveau de particules fines, puisque c’est le principal polluant de la journée.

L’échelle de l’IQA s’étend de 0 à 100. Plus la valeur est basse, meilleure est la qualité de l’air. Par exemple, si l’IQA est de 25 ou moins, la qualité de l’air est considérée relativement bonne; entre 51 et 100, la qualité de l’air est mauvaise.

La Cote air santé (CAS) est un nouveau système de cote conçu pour vous aider à comprendre les effets de la qualité de l’air sur votre santé.

La Cote air santé ne fait pas que mesurer séparément chaque polluant. Elle note les niveaux d’une combinaison de polluants courants. Elle tient compte du fait qu’une exposition à divers polluants, même faible, peut s’accumuler et affecter votre santé. Par exemple, si l’on mesurait un faible niveau de trois types de polluants, la CAS tiendrait compte des trois et donnerait une cote en conséquence. La CAS offre aussi de l’information sur les façons de modifier vos activités quotidiennes pour limiter votre exposition au smog.

L’échelle de la CAS s’étend de 1 (risque faible pour la santé) à 10 ou plus (risque très élevé pour la santé). Par exemple, pour les personnes vulnérables (personnes âgées, enfants, personnes atteintes de troubles respiratoires), même une cote faible à modérée pourrait signifier de réduire ou de reporter toute activité extérieure intense. Pour la population générale, une cote élevée signifie que l’on devrait reporter toute activité extérieure intense ou en réduire l’intensité en cas de symptômes dus au smog (toux, irritation de la gorge).

À l’heure actuelle, la Cote air santé n’est disponible que pour des communautés sélectionnées du Canada. Toutefois, le gouvernement fédéral prévoit étendre la CAS à plusieurs centres urbains du pays d’ici la fin de 2011.

Comment vérifier la qualité de l’air dans votre région

La « saison du smog » s’étend habituellement d’avril à septembre, mais il pourrait y en avoir à tout moment de l’année. Prenez l’habitude de vérifier quotidiennement l’indice de la qualité de l’air dans votre région. Si vous savez à l’avance que la qualité de l’air sera mauvaise, vous pourrez planifier votre journée en conséquence.

Il existe plusieurs endroits où trouver des bulletins sur la qualité de l’air et le smog :

  • Les Prévisions et avis de qualité de l’air d’Environnement Canada indiquent les taux prévus de pollution de l’air sur une période d’un à deux jours. Le site renferme aussi des liens vers les conditions actuelles dans diverses villes et municipalités du pays.
  • Météomédia, un site Internet commercial, offre des rapports sur la qualité de l’air pour toutes les provinces canadiennes sauf la Saskatchewan. Il offre aussi un service gratuit d’alertes sur la qualité de l’air.
  • Les quotidiens et les stations de télévision et de radio fournissent habituellement de l’information sur la qualité de l’air dans leurs bulletins météorologiques. Des unités de santé publique pourraient aussi émettre des avis de smog, les jours où les taux de pollution de l’air sont élevés.
Surveillance gouvernementale des sources de pollution

De nombreuses sources industrielles, commerciales et stationnaires produisent des émissions qui polluent l’air extérieur. Les programmes gouvernementaux suivants surveillent les émissions de polluants de plusieurs industries et secteurs :

Inventaire national des rejets de polluants d’Environnement Canada

Branché sur l’air pur : sources de pollution d’Environnement Canada

Haut de page