L’interdiction de l’amiante, une mesure positive pour aider les Canadiens à respirer

L’Association pulmonaire est encouragée de l’annonce du gouvernement fédéral concernant le bannissement de l’amiante – une substance qui peut contribuer à de graves maladies pulmonaires. L’Association pulmonaire demandait d’ailleurs au Gouvernement du Canada d’adopter une stratégie complète relativement aux enjeux de l’amiante – y compris l’interdiction de celle-ci.

« Il est de notre responsabilité de protéger la santé respiratoire des Canadiens et Canadiennes », affirme Debra Lynkowski, directrice générale de l’Association pulmonaire à l’échelon national. « Nous faisons valoir les intérêts des Canadien-nes depuis plus de 100 ans afin d’assurer qu’ils puissent respirer librement. Nous sommes responsables d’agir et d’abolir de notre milieu toute substance et tout facteur environnemental susceptible de causer des préjudices considérables aux poumons des Canadien-nes. L’amiante fait partie de ces substances. »

L’amiante a été une matière populaire dans les matériaux de construction, il y a quelques décennies. On en a réduit l’utilisation, depuis les années 70, mais elle est présente encore aujourd’hui dans les garnitures de frein, les surfaces d’embrayage et certains bardeaux de toiture. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé, en 1987, toutes les formes d’amiante comme étant cancérigènes pour les humains et il a réaffirmé cette classification en 2009.

« Il est essentiel de mettre fin à l’utilisation de l’amiante, au Canada, pour protéger la santé humaine. L’amiante est la principale cause de décès en milieu de travail, au Canada », ajoute Mme Lynkowski. « Nous nous réjouissons de voir que le gouvernement fédéral passe à l’action à ce sujet, qui est très sérieux. »

Lorsqu’on remue l’amiante, ses fibres se dégagent dans l’air. Ces fibres peuvent causer de sérieux problèmes de santé et des maladies chroniques. Il est à noter que l’amiante sous toutes ses formes est dangereux, lorsqu’on le remue. Il cause des cancers du poumon et du larynx, de même que l’amiantose, une maladie chronique à long terme qui apparaît lorsque les fibres d’amiante endommagent les alvéoles – de petits sacs d’air à l’extrémité des voies respiratoires – et qu’elles les rendent dures, car alors les poumons ont du mal à absorber l’oxygène.

Pour plus d’information sur la position de l’Association pulmonaire relativement à l’amiante, cliquez ici. Pour plus d’information sur l’amiantose ou sur le cancer du poumon, cliquez ici.

-30-

Dernière mise à jour : 15/12/2016