Association pulmonaire du Canada - combatte les maladies pulmonairesCherchezPlan du siteContactez–nousFrançais
  Association pulmonaire du Canada>Maladies pulmonaires>Asthme>Grossesse & asthme  
 

Asthme

Grossesse & asthme

Médicaments | Surveillance | Crises d'asthme, quoi faire & comment l'éviter | Travail et naissance | Après la naissance

Les femmes enceintes respirent pour deux. Les femmes enceintes dont l'asthme est bien maîtrisé ne souffrent pas plus de complications pendant la grossesse ou à l'accouchement que les femmes non asthmatiques. Cependant, un asthme insuffisamment maîtrisé pendant la grossesse peut entraîner des complications graves chez la mère et le foetus. Si vous êtes enceintes, ou si vous avez l'intention de le devenir, discutez de votre maîtrise d'asthme avec votre médecin.

Asthme bien maîtrisé

L'asthme est bien maîtrisé si la femme enceinte est:

  • active et asymptomatique (sans symptômes)
  • dort bien, n'est pas réveillée par les symptômes
  • atteint son débit de pointe maximal (une mesure d'évaluation objective utilisant un débitmètre de pointe pour mesurer combien d'air la femme peut souffler de ses poumons)
Comment l'asthme peut se changer durant la grossesse

En général, l'asthme va s'aggraver chez 1/3 des femmes pendant la grossesse, va régresser chez 1/3 d'entre elles et restera inchangé dans le dernier 1/3.

Risques d'asthme mal contrôlé durant la grossesse

Un asthme insuffisamment maîtrisé pendant la grossesse peut entraîner des complications graves chez la mère et le foetus:

  • Une naissance prématurée
  • Un petit poids à la naissance
  • Des changements dans la pression artérielle de la mère (pré-éclampsie)
Prévenez les crises d'asthme

Les crises d'asthme aiguës mettent le foetus en danger en réduisant l'oxygène qu'il reçoit. C'est pourquoi il est important de prévenir les crises d'asthme pendant la grossesse ou lors de l'accouchement.

Les moyens de prévention d'une crise d'asthme incluent:

D'autres conseils pour la bonne maitrise d'asthme:

  • Faites-vous vacciner contre la grippe - Le vaccin peut être administré après le premier trimestre de grossesse. Le vaccin contre la grippe n'est pas recommandé aux personnes allergiques à l'ouf.
  • Faites attention à l'exercice - sachez qu'un bronchospasme se produit souvent après un entraînement physique vigoureux et peut durer de 30 à 60 minutes. Les femmes enceintes qui sont atteintes d'asthme devraient faire de l'exercice sur les conseils du médecin. Il est possible d'éviter ou de réduire les symptômes d'asthme pendant l'exercice:
  • en prenant des médicaments de sécours Med Sécours) avant l'exercice (la pompe blue, par exemple, le Ventolin®)
  • en incluant une période d'échauffement et de repos au programme d'exercices
  • en se couvrant la bouche et le nez avec une écharpe si l'entraînement se fait à l'air froid
  • Plus apprendre sur l'asthme et l'exercice
  • Ne fumez pas et évitez fumée - Une femme enceinte fumeuse s'expose à une crise d'asthme grave pendant sa grossesse. Cela peut gravement réduire l'apport d'oxygène au foetus, surtoutsi le sang foetal contient déjà une quantité élevée d'oxyde de carbone libérée dans la fumée de cigarette. Les nousissons sont 3 foid plus risques de mourir de à la syndrome du mort subite du nourrisson (SMSN) si la maman fume durant sa grossesse ou après la naissance.
  • le foetus peut être exposé à la fumée passive de la mère ou du père ou à celle contenue dans l'environnement. Cette exposition peut aussi entraîner des effets indésirables.

Haut de page

Prise de médicaments contre l'asthme durant la grossesse

La plupart des médicaments contre l'asthme ne présentent pas de danger pendant la grossesse. Les risques d'un asthme insuffisamment maîtrisé sont de loin beaucoup plus sérieux pour la mère et le foetus que les risques associés aux médicaments contre l'asthme. Si vous êtes enceintes, ou si vous avez l'intention de le devenir, discutez de vos médicaments avec votre médecin. Le médecin va peut être changez vos médicaments, débandement de votre prescription actuel.

Les soins de l'asthme devraient être intégrés aux soins obstétriques. Si possible, le même clinicien devrait assurer ces deux types de soins. Une équipe multidisciplinaire est préférable si plus d'un clinicien est impliqué dans les soins.

Les médicaments contre-indiqués pendant la grossesse

Vous devez éviter de prendre les médicaments suivants pendant la grossesse:

  • L'iode - peut causer un goitre chez le nouveau-né
  • La tétracycline - peut tâcher les dents de l'enfant de façon permanente
  • L'Aspirine ou les produits contenant de l'acide acétylsalicylique -peuvent causer un état de mal asthmatique pendant la grossesse si la mère est sensible à ce médicament
  • Les sulfamides - pris en fin de grossesse, ils augmentent les taux de bilirubine dans le sang des nouveau-nés

Ceci n'est pas la liste complète de toutes médicaments à éviter pendant la grosesse. D'une manière générale, avant de prendre un médicament, discutez-en avec votre médecin, même s'il s'agit de médicaments vendus sans ordonnance.

Haut de page

Surveiller votre niveau de maîtrise d'asthme

Votre médecin va vouloir prendre des mesures objectives pour surveiller votre respiration et fonction pulmonaire durant votre grossesse. Le corps change durant la grossesse; certains changements sont associés à l'asthme et d'autres à la grossesse même. Les mesures objectives de fonction pulmonaire sont essentielles pour évaluer et surveiller l'asthme et modifier le traitement en fonction des résultats.

Le médecin peut surveiller votre asthme en utilisant:

  • La spirométrie, un test simple fait au cabinet du médecin qui mesure le volume et la vitesse de l'air que vous soufflez de vos poumons
  • un débitmètre, un petit appareil qu'on peut utiliser chez soi qui mesure le débit aérien (c'est-à-dire, à quelle vitesse l'air peut circuler dans les voies aériennes)

L'objectif est d'essayer de conserver une fonction pulmonaire normale ou proche de la normale.

Le médecin va surveiller la santé du foetus en utilisant:

  • les ultrasons - pour fournir une indication précoce de la croissance foetale. On applique un gel sur l'abdomen de la femme enceinte, et un capteur tenu avec la main produit une image du foetus qui est projetée sur un écran d'ordinateur.
  • le monitorage électronique du rythme cardiaque foetal - on utilise un doppler pour écouter le rythme cardiaque foetal à travers la paroi abdominale de la mère.
  • l'examen de réactivité foetale - peut être utilisé pour s'assurer que le foetus ne souffre pas. Ces tests surveillent le rythme cardiaque foetal pendant un certain temps.
  • les fiches d'activité foetale quotidienne - on les utilise pour surveiller l'activité foetale quotidienne. Chaque mouvement foetal ressenti par la mère est noté. On peut comparer les fiches après un certain temps pour connaître le comportement foetal.

Haut de page

Prise en charge d'une crise d'asthme durant la grossesse

  • CESSEZ toute activité
  • Utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue), tel que dirigé par le médecin.
  • Assoyez-vous
  • Composez le 911 tout de suite si:
    • le médicament de secours (pompe bleu) n'entraînent pas une amélioration rapide des symptômes
    • l'amélioration des symptômes n'est pas soutenue
    • la crise s'aggrave
    • il s'agit d'une crise grave - vos symptômes sont pires que d'habitude
    • si l'activité foetale diminue
    • vous vous sentez inquiète
  • Si les symptômes persistent, continuez d'utiliser votre inhalateur de secours (pompe bleue) jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.
Vos pouvez prévenir les crises d'asthme:

Haut de page

L'asthme, le travail et l'accouchement

Vous allez bientôt accoucher, votre valise est prête pour l'hôpital. Que va-t-il se passer quand la période de travail va commencer?

Le monitorage

La mère et le foetus sont surveillés pendant le travail pour s'assurer qu'ils sont tous deux en bonne santé, surtout si la mère est atteinte d'asthme.

Le foetus : dès que la mère entre à l'hôpital, le foetus est surveillé électroniquement. Pour la femme dont l'asthme est maîtrisé ou chez les patientes à risque peu élevé, un monitorage continu du foetus peut être superflu. Cependant, au cours du travail, on peut envisager un monitorage continu du foetus.

La mère : On doit mesurer son débit de pointe dès qu'elle entre en période de travail et dans la salle d'accouchement puis, toutes les 12 heures. Si des symptômes d'asthme apparaissent, on doit mesurer les débits de pointe après les traitements. Une hydratation par voie intraveineuse peut s'avérer nécessaire. Une analgésie adéquate limitera le risque de bronchospasme.

Les médicaments pendant le travail et à l'accouchement

Pendant la période de travail et à l'accouchement, la mère doit continuer à prendre ses médicaments contre l'asthme selon la fréquence habituelle si l'asthme est bien maîtrisé.

Les femmes dont l'asthme s'est amélioré pendant la grossesse et qui ont pu réduire leurs doses de médicament, peuvent devoir augmenter ces doses dans la période qui suit immédiatement l'accouchement.

Si l'asthme n'a pas été suffisamment maîtrisé pendant la grossesse, il se peut que le médecin demande à sa patiente de se rendre à l'hôpital plus tôt au cours de la période de travail.

La mère ne devrait pas hésiter à demander un médicament contre la douleur. Cela limitera le risque de bronchospasme.

Haut de page

L'asthme et la période postnatale - âpres le bébé est né

Votre bébé est né. Quoi pouvez-vous vous attendre?

  • Peut-être devrez-vous changer de médicaments ou modifier les doses que vous prenez. Chez certaines femmes, l'asthme change pendant la grossesse. Il se peut qu'il change à nouveau après l'accouchement.
  • Après l'accouchement, la mère peut ressentir de l'anxiété à cause du bébé, de la fatigue, et peut aussi souffrir de dépression grave. Une surveillance s'impose pour éviter une perte de maîtrise de l'asthme.
  • L'allaitement
  • Les bronchodilatateurs en inhalation et les anti-inflammatoires en inhalation ne semblent pas avoir d'effets secondaires.
  • La théophylline passe dans le lait maternel et peut rendre le bébé irritable.
  • On doit éviter les antihistaminiques car ils provoquent de la somnolence et de l'irritabilité chez les nourrissons. Ils peuvent aussi entraîner une diminution de la production de lait maternel ou carrément l'entraver.
  • La fumée - Les nourrissons sont deux fois plus exposés à la mort subite du nourrisson (MSN) si leurs mères ont cessé de fumer pendant la grossesse mais qu'elles recommencent à fumer après l'accouchement.

Les enfants dont les parents sont des fumeurs souffrent plus souvent de rhumes ou d'autres affections respiratoires supérieures que les enfants dont les parents sont non-fumeurs.

Haut de page