Association pulmonaire du Canada - combatte les maladies pulmonairesCherchezPlan du siteContactez–nousFrançais
 Association pulmonaire du Canada>Maladies pulmonaires>Asthme>Exercice & asthme 
 

Asthme

Exercice & asthme

Exercices en sécurité | Symptômes causées par l'exercice | Crise d'asthme - quoi faire

L'exercice physique peut être un déclencheur quand l'asthme est mal contrôlé. Les personnes atteintes d'asthme ne devraient pas éviter de faire de l'exercice physique. Si vous contrôlez bien vos symptômes d'asthme, il est conseillé de faire de l'exercice physique pour garder vos poumons et votre corps en bonne condition physique.

L'exercice physique vous aide à:

  • renforcer vos muscles de respiration;
  • stimuler votre système immunitaire;
  • conserver un poids corporel sain.

Tous ces avantages peuvent améliorer votre condition à long terme. La clé de l'exercice physique - veillez à pleinement contrôler vos symptômes d'asthme avant de commencer un programme de conditionnement physique.

Fait: l'asthme n'empêche pas le patient de faire de l'exercice physique. Plusieurs athlètes célèbres ont pris en charge leur asthme pour se démarquer dans leur sport préféré, notamment le hockeyeur Gary Roberts et la triathlète Sharon Donnelly.

Si l'exercice physique déclenche vos symptômes d'asthme, vous devriez suivre à la lettre votre plan d'action contre l'asthme.

Comment faire de l'exercice physique si vous êtes atteinte d'asthme

1. Apportez toujours votre inhalateur de secours - pompe bleue - dans vos poches, votre sac à dos, etc.

2. Veillez à pleinement contrôler vos symptômes d'asthme; faute de quoi, l'exercice physique peut être dangereux pour vous.

3. Utilisez vos médicaments selon la posologie recommandée. Si vous éprouvez de la difficulté à respirer, vous devriez utiliser votre inhalateur de secours (pompe bleue - p. exemple, le Ventolin®). En plus, votre médecin peut vous demander d'utiliser votre inhalateur de secours (pompe bleue) ou un autre broncho dilatateur quinze minutes avant de faire de l'exercice physique.

4. Faites bien vos exercices d'échauffement et de récupération

  • Avant de faire de l'exercice physique, échauffez-vous en marchant, en faisant des étirements et d'autres activités de faible intensité.
  • Après avoir terminé les exercices physiques, récupérez lentement pendant au moins 10 minutes; n'arrêtez pas brusquement vos exercices. Si vous faites de la course, terminez en ralentissant jusqu'à un rythme de marche; si vous faites de la natation, terminez à l'aide de mouvements plus lents; donnez à votre corps le temps de se rajuster.

5. Protégez-vous contre tout autre déclencheur d'asthme durant vos exercices physiques (air froid, smog, pollen, etc.).

Portez une attention particulière à la qualité de l'air et à la température de l'endroit choisi pour faire de l'exercice physique. Utilisez votre bon jugement. Vous devrez peut-être vous exercer ailleurs, dans un endroit avec une meilleure qualité de l'air. Par exemple:

  • Si vous planifiez de faire de la course à l'extérieur lorsque la température est chaude et humide et que le smog est présent, il est probable que l'air et l'exercice physique aggravent vos symptômes d'asthme. Essayez plutôt de courir à l'intérieur, dans un gymnase climatisé.
  • Si vous courez sur le gazon et y êtes allergique, vos symptômes d'asthme peuvent s'aggraver. Essayez de courir dans les bois ou sur une piste pavée.
  • Si l'air froid déclenche vos symptômes d'asthme et si vous faites du ski de fond lorsque le mercure indique 25 degrés sous zéro, vos symptômes d'asthme peuvent s'aggraver. Essayez de respirer par le nez ou à travers un foulard pour réchauffer l'air avant qu'il pénètre dans vos poumons. Si vos symptômes d'asthme sont prononcés, attendez que la température se réchauffe avant de faire du ski de fond.

6. Si les symptômes apparaissent, cessez tout exercice physique et utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue).

  • Assoyez-vous; attendez quelques minutes pour voir si vos symptômes diminuent.
  • Si vos symptômes diminuent considérablement, faites vos exercices d'échauffement et recommencez lentement l'exercice physique.
  • Si vos symptômes persistent, utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue); attendez quelques minutes pour voir si vos symptômes diminuent.

7. Si les symptômes ne diminuent toujours pas, faites ce qui suit:

Signe d'urgence Lors d'une crise d'asthme

  • CESSEZ toute activité
  • Utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue)
  • Assoyez-vous
  • Composez le 911, si le médicament ne soulage pas vos symptômes
  • Si les symptômes persistent, continuez d'utiliser votre inhalateur de secours (pompe bleue) jusqu'à l'arrivée de l'ambulance

Haut de page

Comment l'exercice physique déclenche-t-il les symptômes d'asthme?

Les médecins pensent qu'ils connaissent les raisons pour lesquelles l'exercice physique aggrave les symptômes de certains personnes atteintes d'asthme (aussi appelé bronchospasme induit par l'exercice ou BIE).

Normalement, les gens respirent par le nez. Le nez agit à titre de filtre d'air. Il contrôle la température et l'humidité de l'air avant sa pénétration dans les poumons.

Lorsque vous faites de l'exercice, votre corps demande plus d'air. Votre respiration accélère pour obtenir plus d'air. Vous commencez à respirer par la bouche, afin d'avaler rapidement plus d'air. Cependant, l'air avalé n'est pas filtré, réchauffé ou humidifié par votre nez; l'air est donc plus froid et plus sec que d'habitude.

Si vous êtes atteintes d'asthme, vos voies respiratoires hypersensibles n'aiment pas l'air froid et sec. Elles réagissent et les muscles qui les entourent se contractent. Les voies respiratoires contractées laissent passer moins d'air; votre respiration siffle, vous toussez et vous êtes essoufflé.

Symptômes évidents d'asthme causé par l'exercice

  • Respiration sifflante
  • Essoufflement
  • Serrement de poitrine
  • Toux

Symptômes plus difficiles à remarquer d'asthme causé par l'exercice

Certaines personnes, surtout les enfants, peuvent avoir des symptômes plus difficiles à remarquer:

  • Serrement de poitrine
  • Inconfort ou douleur thoracique
  • Sensibilité à l'air froid (vous toussez toujours après avoir joué à l'extérieur)
  • Sentiment de mauvaise condition physique ou essoufflement
  • Rapidement fatigué
  • Manque d'énergie
  • Ne peut pas suivre les autres en courant ou en jouant
  • Ne peut pas courir cinq minutes sans s'arrêter
  • Étourdissements
  • Maux d'estomac
  • Rhumes fréquents
  • Fréquents bruits de dégagement de la gorge
Plusieurs éléments peuvent modifier la façon dont vos poumons réagissent à l'exercice physique:
Niveau de contrôle sur vos symptômes d'asthme

Si vous avez le plein contrôle de vos symptômes d'asthme, vos voies respiratoires seront moins sensibles à l'exercice physique. Vous remarquerez que l'exercice est un déclencheur mineur pour vous.

Si vous n'avez pas le plein contrôle de vos symptômes d'asthme, vos voies respiratoires seront fragiles et vulnérables à l'exercice physique. Vous remarquerez que l'exercice est un déclencheur majeur pour vous.

D'un point de vue médical, nous savons que l'inflammation des voies respiratoires est proportionnelle à leur hypersensibilité ou à leur ? constriction ?. Si vos voies respiratoires sont gonflées, même les déclencheurs mineurs peuvent les irriter. Le moindre exercice peut causer des symptômes d'asthme chez un asthmatique dont les voies respiratoires sont gonflées.

Si vous remarquez que l'exercice physique aggrave votre respiration, il s'agit peut-être d'un signe de manque de contrôle sur vos symptômes d'asthme. Parlez de vos symptômes au médecin et demandez-lui des conseils pour reprendre le contrôle de vos symptômes d'asthme.

Si vous contrôlez habituellement bien vos symptômes d'asthme et si vous avez le rhume, la grippe ou toute autre infection respiratoire, vous pourriez être plus susceptible de remarquer des symptômes durant l'exercice physique. Si vous avez été malade, portez une attention particulière à vos symptômes. Il est peut-être bon de faire moins d'exercices physiques durant la période de récupération à la suite d'une infection respiratoire.

Température et qualité de l'air ambiant de l'endroit où vous faites de l'exercice physique

L'exercice physique est un déclencheur des symptômes d'asthme. Si vous combinez ce déclencheur (l'exercice) à d'autres déclencheurs de l'environnement, vous êtes plus susceptible d'avoir des symptômes d'asthme:

  • Air froid;
  • Faible taux d'humidité; par conséquent, l'exercice physique à l'extérieur par temps froid et sec en hiver peut être dangereux;
  • Pollution atmosphérique (à l'extérieur - smog, poussière ou toute autre forme de pollution; à l'intérieur - émanations de la resurfaceuse de glace, fumée, etc.);
  • Allergènes inhalés: herbe, pollen, herbe à poux, etc.;
  • Irritants comme les fortes émanations produites par les fournitures artistiques, les produits cosmétiques et la fumée;
  • Gaz d'échappement des véhicules automobiles et des camions et les polluants des usines, plus particulièrement le dioxyde de souffre, le dioxyde d'azote, l'ozone troposphérique;
  • Infections respiratoires - un récent épisode de rhume ou d'asthme peut rendre l'exercice physique plus difficile que d'habitude;
  • Fatigue;
  • Stress émotif.
Types d'exercices, votre niveau d'intensité et durée des exercices

Vous remarquerez peut-être que certains types d'exercices affectent davantage votre respiration. Si vous avez le plein contrôle de vos symptômes d'asthme, vous devriez être en mesure de faire tous les types d'exercices et de pratiquer tous les sports, sauf le SCUBA (plongée en scaphandre autonome), le seul sport déconseillé aux personnes atteintes d'asthme en raison que ce sport pourrait être dangereux pour eux.

Si vous remarquez qu'un certain exercice est plus difficile pour vous, vous pouvez:

  • veiller à bien faire vos exercices d'échauffement et de récupération;
  • faire plus lentement les exercices - si les autres courent 8 tours durant une pratique, essayez de courir 5 tours.

Haut de page

Anaphylaxie induite par l'exercice

L'anaphylaxie induite par l'exercice est une allergie physique rare, mais effrayante et possiblement mortelle. L'ingestion d'aliments avant toute activité vigoureuse a été associée à l'anaphylaxie induite par l'exercice; cette allergie se produit plus souvent dans des conditions météorologiques chaudes et humides; elle peut en plus être reliée à l'intensité de l'effort. Suivez à la lettre les instructions en cas d'urgence:

Signe d'urgence Lors d'une crise d'asthme

  • CESSEZ toute activité
  • Utilisez votre inhalateur de secours (pompe bleue)
  • Assoyez-vous
  • Composez le 911, si le médicament ne soulage pas vos symptômes
  • Si les symptômes persistent, continuez d'utiliser votre inhalateur de secours (pompe bleue) jusqu'à l'arrivée de l'ambulance

N'oubliez pas:

Apportez toujours votre inhalateur de secours (dans vos poches, votre sac à dos, etc.) durant vos activités physiques. Ne le laissez jamais dans votre casier ou dans votre voiture.

Ne laissez jamais seule une personne qui présente des symptômes d'asthme. Accompagnez-la pour aller chercher son inhalateur.

Haut de page