Association pulmonaire du Canada - combatte les maladies pulmonairesCherchezPlan du siteContactez–nousFrançais
  Association pulmonaire du Canada>Maladies pulmonaires>Maladies de A–Z>Bronchiectasie  
 

Maladies de A–Z

Bronchiectasie

Causes | Symptômes | Traitement | Prévention

La bronchiectasie est une maladie rare qui affecte les poumons.

Chez les personnes atteintes de bronchiectasie, les voies aériennes (bronches) sont endommagées :

  • La bronchiectasie endommage les minuscules poils (cils) qui tapissent l’intérieur des voies aériennes. Des cils endommagés ne peuvent expulser les poussières et le mucus des poumons.
  • La bronchiectasie élargit et étire les voies aériennes. Elles deviennent si étirées qu’il se crée à certains endroits de petites pochettes où s’accumulent des germes, des poussières et du mucus.
  • Après un certain temps, ces débris piégés dans les voies aériennes deviennent infectés. Puisque les minuscules poils (cils) ne parviennent pas à s’en débarrasser, les infections réapparaissent. Les personnes atteintes de bronchiectasie attrapent plusieurs infections des voies aériennes.

La bronchiectasie engendre un cercle vicieux : les infections des petites pochettes endommagent les voies aériennes; et des voies aériennes endommagées sont plus vulnérables aux infections.

La bronchiectasie ne se guérit pas, mais avec un traitement adéquat, la plupart des personnes qui en sont atteintes ont une vie relativement normale.

Les personnes atteintes de bronchiectasie avancée ont parfois plus de difficulté à accomplir leurs activités quotidiennes.

Qui est vulnérable à la bronchiectasie?

La bronchiectasie affecte des adultes, des enfants et des nourrissons.

Les adultes développent habituellement la bronchiectasie après une infection des poumons – par exemple, après une pneumonie ou une infection à la tuberculose.

Chez les bébés et les enfants, la bronchiectasie vient souvent d’une cause congénitale – un problème avec lequel ils sont nés ou qu’ils ont développé à la naissance. La principale cause congénitale de la bronchiectasie est la fibrose kystique.

Quelles sont les causes de la bronchiectasie?

La bronchiectasie a diverses causes :

  • infections qui endommagent les voies aériennes (pneumonie, tuberculose)
  • débris qui bloque partiellement les voies aériennes – par exemple, un morceau de nourriture
  • fibrose kystique
  • maladies qui affectent les minuscules poils (cils) à l’intérieur des voies aériennes – par exemple, la dyskinésie ciliaire primitive ou le syndrome de Kartaneger
Symptômes de la bronchiectasie

Le symptôme le plus courant de la bronchiectasie est une toux chronique (qui ne disparaît pas) et productive (avec sécrétions/mucus). Quatre-vingt-dix pourcent (90 %) des personnes atteintes de bronchiectasie ont une toux chronique, et près de 80 % toussent du mucus chaque jour.

La bronchiectasie stimule la production d’une grande quantité de mucus, qui peut être jaunâtre ou verdâtre et avoir mauvaise odeur.

Les autres symptômes de la bronchiectasie incluent :
  • essoufflement
  • douleur thoracique
  • respiration sifflante
  • crachats de sang
  • fièvre
  • faiblesse
  • perte de poids involontaire

Retour au haut de la page

Traitement de la bronchiectasie

La bronchiectasie rend difficile pour le système de nettoyage naturel des poumons d’éliminer les germes, les poussières et le mucus. Les personnes atteintes de bronchiectasie doivent dégager leurs poumons tous les jours, pour éliminer les germes, les poussières et le mucus. Le dégagement des poumons aide à prévenir les infections.

Les principaux traitements pour la bronchiectasie sont les médicaments et la physiothérapie thoracique. Si la bronchiectasie due à une maladie ou une infection sous-jacente, le médecin la traitera aussi. Les personnes atteintes de bronchiectasie avancée ont parfois besoin d’une chirurgie ou d’une greffe de poumon.

Médicaments contre la bronchiectasie
  • Antibiotiques : On peut prendre des antibiotiques sous forme de comprimés, de liquide ou d’intraveineuse (injection dans une veine). Les antibiotiques par intraveineuse peuvent être administrés à l’hôpital ou à la maison avec l’aide d’une infirmière.
  • Bronchodilatateurs : détendent les muscles des voies aériennes.
  • Corticostéroïdes : réduisent graduellement l’enflure des voies aériennes.
  • Fluidifiants du mucus : rendent le mucus plus liquide et facile à expulser.
  • Expectorants : aident à expulser le mucus.
Physiothérapie thoracique (percussion, drainage postural) pour la bronchiectasie

La physiothérapie thoracique est un moyen de déloger le mucus du thorax. Pour ce faire, il faut habituellement être assis ou couché, la tête vers le bas (drainage postural). Le traitement déloge les sécrétions et le fait d’avoir la tête en bas aide à drainer le mucus des poumons.

Une fois le mucus délogé, il est plus facile de l’expulser. Les personnes atteintes de bronchiectasie pratiquent souvent la physiothérapie thoracique et peuvent cracher du mucus de trois à quatre fois par jour. Il existe diverses techniques de physiothérapie thoracique :

  • Certaines personnes frappent leur thorax avec leur poing.
  • D’autres utilisent un dispositif – par exemple : appareil électrique à frappement thoracique, veste gonflable, machine à « battement », masque à pression expiratoire positive.

Certains exercices respiratoires aident à déloger le mucus.

Pour plus d’information sur le traitement et les exercices respiratoires pour la bronchiectasie, veuillez consulter cette page du National Heart Lung and Blood Institute des États-Unis.

Rester en santé avec la bronchiectasie

Les personnes atteintes de bronchiectasie peuvent avoir des poussées, c’est-à-dire des épisodes d’aggravation de leurs symptômes. Si vous êtes atteint de bronchiectasie, restez le plus possible en santé :

Prévenir la bronchiectasie

Certains cas de bronchiectasie ne peuvent être évités; d’autres SONT évitables, en se faisant traiter rapidement en cas d’infection pulmonaire. Un traitement immédiat réduit les chances de dommages à long terme aux poumons.

Retour au haut de la page